La France ne peut pas continuer à s’écarter de l’Allemagne sur la dette – auditeur public

PARIS, 7 juillet (Reuters) – Les finances publiques françaises ne peuvent plus s’écarter de celles de pays moins endettés comme l’Allemagne sans menacer la zone euro, a averti jeudi la Cour des comptes française.

La Cour des comptes indépendante a exhorté le gouvernement du président Emmanuel Macron à redoubler d’efforts pour contrôler les finances publiques alors qu’il se prépare à présenter au Parlement une nouvelle série de mesures coûteuses de réduction de l’inflation.

Dans un rapport annuel sur les perspectives des finances publiques, les auditeurs affirment que les prévisions du gouvernement concernant le déficit budgétaire du secteur public de cette année de 5 % du PIB sont vulnérables aux risques sanitaires et géopolitiques qui pourraient affecter la croissance et l’inflation.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Cela pourrait à son tour anéantir les espoirs de mettre la dette nationale, estimée à 112% du PIB cette année, sur une trajectoire descendante au cours des cinq prochaines années, ce qui est plus lent que les autres pays de la zone euro très endettés.

« Cette (France) ne peut plus s’écarter des pays très endettés comme l’Allemagne. La divergence représente un risque important à la tête de la zone monétaire unique », indique le rapport des commissaires aux comptes.

L’avertissement intervient quelques heures avant que le gouvernement ne doive proposer un nouveau programme pour aider les ménages à faire face à la flambée de l’inflation avec des mesures allant de l’augmentation des salaires des fonctionnaires à l’extension des remises sur le carburant financées par l’État dans les stations-service. Lire la suite

Les partis d’opposition, stimulés par la victoire aux élections législatives du mois dernier qui ont privé le gouvernement d’une majorité de contrôle, sont impatients d’ajouter des amendements substantiels au projet de loi, ce qui en coûtera aux finances publiques.

Les auditeurs ont déclaré que le paquet, en plus des mesures existantes telles que la réduction des prix de l’électricité et du gaz, coûterait près de 50 milliards d’euros, que le gouvernement pourrait couvrir avec des recettes fiscales meilleures que prévu cette année.

Il a appelé à une meilleure gestion financière dans une nouvelle loi de finances à long terme prévue cet automne et a appelé à une réforme des retraites, que les partis d’opposition de gauche ont rejetée.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Leigh Thomas; édité par Richard Lough

Notre norme : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.