La France met en garde les entreprises contre l’utilisation de Google Analytics

Les entreprises en France ont été averties que l’utilisation par défaut de Google Analytics est illégale en raison de préoccupations concernant le transfert de données entre l’UE et les États-Unis.

La Commission nationale française de l’informatique et des libertés (CNIL) a ordonné à un site Web de cesser d’utiliser Google Analytics en février en raison de problèmes de confidentialité des données. La CNIL vient de publier un guide mis à jour qui considère comme illégale l’utilisation par défaut de Google Analytics.

Contrairement aux États-Unis, l’UE dispose de lois complètes sur la protection de la vie privée sous la forme du RGPD. Une décision de justice de l’UE de 2020 a statué que les fournisseurs de cloud américains ne respectaient pas les exigences du RGPD. En particulier, on craint que les fournisseurs de cloud américains ne soient obligés de travailler avec des agences de renseignement et de leur transmettre les données de leurs clients.

Par défaut, Google Analytics partage les données client, en les transférant de l’UE vers les États-Unis. Cela permet à Google d’accéder aux données et viole donc le RGPD. La CNIL a envoyé des avis à plusieurs organismes, mais avertit tous d’apporter des modifications dès que possible. Ces changements pourraient inclure la modification du fonctionnement de Google Analytics, afin qu’il n’exporte pas de données aux États-Unis, ou l’arrêt total de son utilisation.

Ci-dessous une déclaration de Site Internet de la CNIL [translated]:

« Les organismes mis en demeure disposent d’un délai d’un mois pour se mettre en conformité et justifier de cette conformité auprès de la CNIL. Ce délai d’un mois peut être prolongé, à la demande de l’organisme concerné.

« Tous les contrôleurs de données qui utilisent Google Analytics d’une manière similaire à cette organisation doivent considérez maintenant cette utilisation comme illégale en vertu du RGPD. »

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.