La France inflige une amende de 210 millions d’euros à Google et Facebook

L’organisme français de surveillance de la confidentialité des données a infligé à Google et Facebook une amende totale de 210 millions d’euros (176 millions de dollars) pour avoir entravé la capacité des utilisateurs à empêcher les entreprises de suivre leur activité en ligne.

Selon le journal The Guardian, le Comité national de l’informatique et des libertés a déclaré (CNIL) a déclaré jeudi que Google avait été condamné à une amende de 150 millions d’euros pour avoir rendu difficile le refus des cookies par les internautes et Facebook à une amende de 60 millions d’euros pour le même motif.

Le consentement préalable des internautes à l’utilisation de cookies est un pilier fondamental de la réglementation sur la protection des données personnelles dans l’Union européenne, et une priorité absolue de la Commission nationale de l’informatique et des libertés.

Karen Kiefer, responsable de la protection des données et des sanctions chez CNIL: « Lorsque vous acceptez un cookie, cela se fait en un seul clic ». Refuser les cookies devrait être aussi simple que les accepter.

L’agence a déclaré que les sites français Facebook, Google et YouTube ne permettaient pas de refuser facilement les cookies, et a déclaré que la société disposait de trois mois pour répondre à ses demandes, notamment en permettant aux utilisateurs français de refuser plus facilement les cookies, ou face au paiement d’une amende supplémentaire de 100 000 euros par retard journalier. .

Un porte-parole de Google a déclaré: « Les gens nous font confiance pour respecter leur droit à la vie privée et assurer leur sécurité. Nous comprenons notre responsabilité de protéger cette confiance et nous nous engageons à apporter d’autres changements et à travailler activement avec CNIL À la lumière de cette décision. »

Un porte-parole de la société mère Facebook Meta a déclaré: « Nous examinons la décision de l’autorité et restons déterminés à travailler avec les autorités compétentes. Les contrôles de consentement des cookies donnent aux gens plus de contrôle sur leurs données, y compris un nouveau menu de paramètres. »

En 2020, renforcé CNIL droits d’autorisation pour les trackers publicitaires, précisant que les sites opérant en France doivent conserver les enregistrements des internautes qui refusent d’accepter les cookies pendant au moins six mois.

Il a également déclaré que les internautes devraient pouvoir revenir facilement sur tout accord initial concernant les cookies via des liens Web ou des icônes qui devraient être visibles sur toutes les pages du site Web.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.