La France et l’Allemagne s’entraident dans la crise énergétique

Paris, 6 septembre Le président français Emmanuel Macron a annoncé que la France et l’Allemagne s’entraideraient pendant la crise énergétique et survivraient à l’hiver prochain.

S’exprimant lors d’une conférence de presse à l’issue d’une visioconférence avec le chancelier allemand Olaf Scholz, Macron a déclaré lundi que la France était prête à expédier plus de gaz vers l’Allemagne alors que cette dernière offrirait plus d’électricité à la France, si la crise énergétique actuelle persiste en hiver, selon le bureau Xinhua. nouvelle rapportée.

« Nous terminerons le raccordement au gaz afin de pouvoir livrer du gaz à l’Allemagne… Elle (l’Allemagne) sera prête à produire plus d’électricité pour nous apporter dans des situations extrêmes », a déclaré Macron.

Le président français a déclaré qu’il soutenait les mesures de solidarité au niveau européen pour faire face à la crise énergétique actuelle.

« Nous soutenons la pratique générale d’achat de gaz qui permet des achats moins chers », a-t-il expliqué.

Cependant, il a déclaré qu’il n’y avait « pas besoin » d’un gazoduc reliant la France et l’Espagne.

Concernant les prix élevés de l’énergie en Europe, Macron a proposé de mettre en place un mécanisme de contrôle des opérations spéculatives au niveau européen.

Quelques jours avant une réunion des ministres de l’énergie de l’Union européenne (UE), Macron a déclaré qu’il soutenait la limitation du prix du gaz acheté à la Russie au niveau de l’UE.

Macron a assuré à ses compatriotes que la France n’était pas en situation de rationnement énergétique, mais a appelé les habitants à limiter le chauffage à 19 degrés Celsius pour économiser l’énergie.

« Si nous savions collectivement comment nous comporter plus sagement et conserver l’énergie partout, alors il n’y aurait ni rationnement ni coupure », a-t-il souligné.

Vendredi, Macron a présidé une réunion du Conseil de défense sur la crise énergétique. La ministre française de transition de l’énergie, Agnès Pannier-Runacher, a déclaré après la réunion que les réserves de gaz de la France étaient pleines à 92% en prévision d’éventuelles pénuries cet hiver.

Selon le ministre, 32 des 56 réacteurs nucléaires du pays sont actuellement hors service pour un entretien de routine, mais la multinationale française EDF s’est engagée à tous les redémarrer pour cet hiver.

Avis de non-responsabilité : cet article a été automatiquement publié à partir du flux de l’agence sans aucune modification du texte et n’a pas été révisé par un éditeur

Ouvrir dans l’application

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.