La France est plus réceptive à l’idéologie d’extrême droite : Sondage

PARIS

Les récentes élections présidentielles et législatives en France révèlent que la France adopte de plus en plus l’idéologie de droite autrefois considérée comme taboue, selon une récente enquête du groupe de réflexion de la Fondation pour l’innovation politique.

L’enquête, intitulée « Changement politique et majorité gouvernementale à droite française », a été publiée lundi par le quotidien Le Figaro. Cela indique un déplacement de la proportion croissante de Français vers la droite politique, sur la base d’une analyse des résultats des élections et de trois sondages auprès d’un échantillon de plus de 9 000 personnes menés parallèlement au cycle électoral.

Les sondages affirment que les abstentions à grande échelle, les votes blancs et les votes de protestation, ou les votes exprimés lors des élections pour montrer le mécontentement à l’égard des choix des candidats ou du système politique actuel, ont conduit au succès apparent de la candidate d’extrême droite Marine Le Pen et de ses candidats. Parti du Rassemblement National (RN).

« Ce succès ne se voit pas seulement dans les sondages d’opinion mais aussi dans l’opinion publique. Les idées de RN sont de plus en plus acceptées », a-t-il déclaré.

Il montre également un glissement vers la droite à travers les données de vote. Lors de l’élection présidentielle de 2022, les votes protestataires d’extrême droite ont remporté 32,3 % des suffrages contre 27,1 % lors de l’élection présidentielle de 2017.

« Entre 2017 et 2022, les votes contestataires à la présidentielle ont été dominés par la droite, tandis que la progression a été plus forte à droite (+5,2 points) qu’à gauche (+2 points) », indique l’enquête.

Après que le RN a remporté 89 sièges, formant le plus grand groupe d’opposition à l’Assemblée nationale, près de 47 % des personnes interrogées ont considéré l’évolution comme une « bonne chose ». 59% des sondés qui se positionnent à droite pensent que le RN est capable de gouverner, et 57% estiment que le parti soutient la société dans laquelle ils veulent vivre.

Du côté de l’opinion publique également, 39% des répondants se disent « tout à fait d’accord » ou « plutôt d’accord » avec les idées du parti. Outre le RN, Europe Ecologie – Les Verts (EELV) est un autre parti populaire largement accepté (39%) en termes d’idéologie.

La majorité des électeurs était issue de l’extrême droite RN (91%) et Reconquête ! (94%) sont préoccupés par l’immigration étrangère. Plus de la moitié des personnes interrogées (63%) pensent que « la plupart des immigrés ne partagent pas les mêmes valeurs que notre pays et cela crée un problème de cohabitation ». Cette opinion est minoritaire parmi les électeurs (38%) de la coalition de gauche NUPES.

Le parti du RN Le Pen reste sociologiquement le plus populaire et étend fortement sa participation dans les petites villes, analyse l’enquête.

L’enquête dresse un tableau « inquiétant » politiquement, les partis jugés capables de gouverner comme le Parti socialiste (PS) à gauche ou Les Républicains (LR) à droite n’ayant plus les moyens de s’appuyer sur leur propre pouvoir.

Le parti Ensemble du président Emmanuel Macron a également « essuyé une déception limitée mais réelle face à une réélection nette ».

Le RN devra également éventuellement faire face à des défis après que Le Pen aura cessé d’être son leader, a-t-il déclaré.

« Notre politique est en crise parce que nous ne pouvons pas collectivement comprendre l’ère dans laquelle nous entrons et donc déterminer le rôle que nous pouvons y jouer », conclut l’enquête.

Le site Web de l’Agence Anadolu ne contient qu’une partie des informations proposées aux abonnés sur le système de diffusion d’informations AA (HAS), et se présente sous forme de résumé. Veuillez nous contacter pour les options d’abonnement.

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.