La France confirme 51 cas de monkeypox, Health News, ET HealthWorld

Paris-France a détecté 51 cas de monkeypox, ont annoncé vendredi les autorités sanitaires françaises, alors que le nombre d’infections confirmées dans le monde augmentait.

Le pays européen a signalé son premier cas en mai, et son dernier total était de 33 cas confirmés mercredi.

Les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis ont déclaré vendredi avoir connaissance de plus de 700 cas de monkeypox dans le monde, dont 21 aux États-Unis.

L’agence nationale de santé publique française a déclaré que tous les cas étaient des hommes, âgés de 22 à 63 ans, et qu’un seul a été hospitalisé puis sorti.

La maladie rare – qui n’est généralement pas mortelle – se manifeste souvent par de la fièvre, des douleurs musculaires, des ganglions lymphatiques enflés, des frissons, de la fatigue et une éruption cutanée semblable à la varicelle sur les mains et le visage.

La maladie est endémique dans certaines parties de l’Afrique centrale et occidentale mais est rare en Europe et en Afrique du Nord.

Monkeypox disparaît généralement après deux à quatre semaines, selon l’Organisation mondiale de la santé.

La ministre française de la Santé, Brigitte Bourguignon, a déclaré la semaine dernière que les responsables ne s’attendaient pas à une « épidémie » et que le pays disposait de stocks de vaccins suffisants.

La France a recommandé que les adultes soient vaccinés, y compris les professionnels de santé, s’ils ont été en contact avec une personne infectée.

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.