La France compare la crise énergétique actuelle au « choc pétrolier » de 1973

Publié dans:

La France a prévenu mercredi, par l’intermédiaire de son ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, que la crise énergétique actuelle, accompagnée d’importantes hausses de prix, était « aussi grave que le choc pétrolier de 1973 ». Les prix du pétrole et du gaz ont grimpé en flèche depuis le début de l’attaque russe contre l’Ukraine le 24 février et l’annonce subséquente par les États-Unis d’interdire les importations de pétrole et de gaz russes.

Le ministre français de l’Economie a déclaré Bruno Le Maire Mercredi La crise énergétique actuelle, accompagnée d’importantes hausses de prix, est « similaire à la sévérité du choc pétrolier de 1973 ».

Le Maire a expliqué que le deuxième grand plan d’aide publique, similaire à ce qui s’est passé lors de la pandémie de coronavirus, « déclencherait des hausses de prix ».

Les prix du pétrole et du gaz ont connu d’énormes augmentations depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février, tandis que les États-Unis ont annoncé une interdiction des importations de pétrole et de gaz russes. Le prix du baril de pétrole est actuellement de 120 $, ce qui est proche de son plus haut niveau jamais atteint, tandis que les prix du gaz enregistrent des niveaux sans précédent.

Comme l’a dit Le Maire, « Cela a ravivé le feu. En 1973, cette réponse a déclenché un choc inflationniste, vous savez, obligeant la banque centrale à augmenter considérablement les taux d’intérêt, tuant la croissance. »

« Cela a un nom, la stagflation, et c’est exactement ce que nous ne voulons plus revivre en 2022 », a déclaré le responsable français au début d’une conférence à Paris qui réunit des hommes politiques, des chefs d’entreprise, des spécialistes de l’énergie et des économistes.

Selon Le Maire, « la bonne réponse que nous connaissons est l’indépendance totale », appelant la France et l’Europe à diversifier leurs approvisionnements en augmentant les réserves de gaz pour l’hiver à venir et en protégeant les familles à faibles revenus et les entreprises touchées.

L’Europe est très dépendante de l’énergie russe et tente de trouver une solution pour les prochains mois.

FRANCE 24/AFP

Roul Dennel

"Écrivain extrême. Passionné d'Internet. Passionné de télévision indépendant. Fan de nourriture diabolique. Introverti. Penseur hardcore. Future idole des adolescents. Expert en bacon."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.