La flotte espagnole et française sur liste noire de l’océan Indien pour pêche illégale

Par ANTHONY KITIMO

Les navires espagnols et français trouvés en train de pêcher illégalement dans l’océan Indien ont été mis sur liste noire après que le principal organisme de surveillance les ait trouvés récidivistes.

La Commission des thons de l’océan Indien (CTOI) a déclaré que les navires avaient été découverts en train de pêcher illégalement dans les zones économiques exclusives de la Somalie, de Maurice, de l’Inde et du Mozambique ; sans l’autorisation des pays respectifs.

Un rapport de situation de la CTOI, publié lors de sa 26e session aux Seychelles, a déclaré : « Des flottes comme celle-ci causent des dommages irréversibles à nos océans, menaçant la vie marine et les personnes qui en dépendent dans le monde entier.

« Cela a été reconnu par les pays lors de la réunion de la CTOI de cette semaine, où plusieurs États membres ont exhorté la Commission à mettre la flotte sur liste noire. Ils capturent plus d’albacores que tout autre engin dans l’océan Indien – avec 97% des albacores capturés autour du DCP dans l’océan Indien par de jeunes chalutiers », indique le communiqué.

La chasse agressive du Kenya et de l’Afrique du Sud aux dispositifs de concentration de poissons dérivants (dFAD), tels que les chalutiers, a contribué à cette décision. Les défenseurs de l’environnement s’opposent de plus en plus à l’utilisation de telles techniques de pêche, car les bateaux capturent davantage de juvéniles, ce qui pourrait contribuer à la perte d’espèces.

Lis: L’eau se retire pour les pêcheurs locaux lorsque les chalutiers récoltent en haute mer

Publicité

La CTOI, une organisation intergouvernementale mandatée pour protéger les ressources des pêcheries de thons et de grands migrateurs apparentés dans l’océan Indien, a également encouragé l’utilisation de techniques de pêche appropriées. La commission n’a pas précisé le nombre de navires interdits mais a suggéré que tous ceux battant pavillon des deux pays ne seraient plus autorisés à pêcher dans la zone.

L’océan Indien est la deuxième plus grande pêcherie de thon au monde.

Lire aussi : Les chalutiers étrangers et la pêche illégale ont coûté 300 millions de dollars de revenus à la Somalie

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.