La droite française désigne Valérie Pécresse comme candidate à la présidentielle

Valérie Pécresse, qui appartient à l’aile libérale, a été désignée samedi 4 décembre comme candidate du parti français de droite « Les Républicains » aux élections présidentielles prévues en 2022, nettement devant le député Eric Ciuty, connu pour appartenir à la extrème droite.

Ainsi, la présidente de la région Ile-de-France, dont fait partie Paris, est la première femme à représenter la droite aux élections présidentielles en France.

Sa tâche ardue est d’assurer la victoire de la droite, qu’elle a perdue au premier tour des élections de 2017.

Pekris, qui a une approche libérale et une ligne dure sur les questions d’immigration, a recueilli 60,95% des voix, contre 39,05% à Syoti, un parlementaire de la région des Alpes-Maritimes (sud), qui a montré un rapprochement avec l’extrême droite, à la conclusion d’une conférence à laquelle les affiliés du parti ont participé via Internet.

Et il a invité environ 140 000 affiliés à voter par voie électronique.

Le parti des « Républicains », héritier de la mouvance gaulliste, qui fut pendant près de soixante ans le principal parti au pouvoir, se souvient encore du choc de sa sortie du premier tour de la présidentielle de 2017, un précédent à l’ère de la Ve République.

Cela s’est produit cinq ans après que l’ancien président Nicolas Sarkozy n’a pas réussi à obtenir sa réélection après avoir perdu au second tour en 2012 face au socialiste François Hollande.

A quatre mois du premier tour des élections, les Républicains, selon les enquêtes d’opinion, occupent la troisième place derrière le président sortant Emmanuel Macron et la dirigeante d’extrême droite Marine Le Pen, tous deux candidats au scrutin de 2017.

D’ici là, le parti espère, à travers ces primaires, déclencher une nouvelle dynamique qui lui permettra de compenser sa perte en 2022.

« Nous faisons le premier pas sur la voie de la victoire », a déclaré samedi le chef du parti républicain Christian Jacob, louant ce qu’il considère comme une « journée d’unité ».

« La droite s’est retrouvée, elle est populaire et solidaire d’une vraie équipe française prête à diriger notre pays », a-t-il ajouté sous les applaudissements des militants au siège du parti.

« Merci d’avoir eu le courage » de désigner une femme candidate de droite et « je vais prouver que je le mérite », a lancé Pecresse depuis la scène, évoquant « toutes les femmes de France » et promettant de « tout donner ». dans la campagne présidentielle.

Il a souligné que « la droite républicaine est de retour, le droit aux convictions, le droit aux solutions », ajoutant : « Nous allons restaurer la fierté française et protéger les Français ».

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.