La croissance française ralentit mais l’inflation va baisser – EURACTIV.fr

L’agence française des statistiques publiques, l’Insee, avait prévu une forte baisse de la croissance dans les mois à venir, mais avait relevé sa prévision de croissance pour l’année entière.

L’Insee a publié mercredi ses prévisions de croissance, tablant sur un taux de croissance de 0,2% au troisième trimestre 2022, suivi d’une stagnation (0,0%) au quatrième trimestre.

Ces chiffres sont en baisse au deuxième trimestre de l’année (0,5%) mais aussi sur des calculs effectués en juin dernier, qui tablaient sur une croissance de 0,3% sur les deux trimestres précédents.

La croissance sur l’année devrait être de 2,6 %, selon l’Institut, plus optimiste qu’en juin dernier lorsqu’il annonçait une croissance de 2,3 %. Cela sera notamment soutenu par le tourisme estival, selon le directeur adjoint du département Insee Julien Pouget, lors d’une conférence de presse mercredi.

L’Insee a également révisé sa prévision d’inflation pour 2022, qui devrait être de 5,3 % contre 5,5 % annoncés en juin.

L’Insee s’est inquiété du risque de suspension de certaines activités en raison de fortes hausses des prix de l’énergie.

Les prix de l’énergie ont également pesé sur le pouvoir d’achat des ménages, en baisse de 0,5 % sur l’année. Les mesures gouvernementales telles que la revalorisation du salaire minimum et des salaires des fonctionnaires ont limité cette baisse.

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.