La communauté politique européenne d’Emmanuel Macron – comment elle peut impliquer le Royaume-Uni | Politique | Nouvelles

Le président français Emmanuel Macron a fait ces commentaires lundi dans le cadre de son discours à l’occasion de la Journée de l’Europe. L’homme de 44 ans a déclaré aux membres du Parlement européen, à Strasbourg, que sa nouvelle « communauté politique européenne » comprendrait des membres et des non-membres de l’Union européenne (UE), bien qu’il soit resté discret sur les détails de la façon dont il redessinerait la carte politique en Europe. .

Comment fonctionne le plan de Macron ?

Alors que le discours de Macron est rarement entré dans des détails spécifiques, il a expliqué comment sa proposition s’alignerait sur l’UE, offrant un nouvel attrait aux pays cherchant à rejoindre le bloc.

Les pays qui ont quitté l’UE, y compris le Royaume-Uni, se verront offrir une « place à part entière » dans la société.

Il a déclaré : « Cette nouvelle organisation européenne permettra aux pays européens démocratiques qui adhèrent à nos valeurs de trouver de nouveaux espaces de coopération politique, de sécurité, de coopération dans les domaines de l’énergie, des transports, des investissements, des infrastructures et de la circulation des personnes, en particulier de notre jeunesse. .

LIRE LA SUITE : Brexit EN DIRECT : « La renégociation n’est pas une option ! » L’UE lance un avertissement au Royaume-Uni

« Le rejoindre ne serait pas préjudiciable à une future adhésion à l’Union européenne, bien sûr, tout comme il ne serait pas fermé à ceux qui sont partis. »

Le plan de Macron semble être motivé par le désir de chercher une solution à des pays comme l’Ukraine et la Moldavie qui souhaitent devenir mais, jusqu’à présent, pas membres de l’UE.

Kiev espère obtenir officiellement le statut de candidat à l’UE lors d’un sommet du Conseil européen en juin.

Le président français a déclaré que les « aspirations légitimes » du peuple ukrainien invitaient les législateurs à repenser la manière dont l’Europe est gouvernée.

Il a ajouté: « L’Ukraine, par ses combats et sa bravoure, est devenue aujourd’hui un membre du cœur de notre Europe, de notre famille, de notre union. »

Mais en même temps, il semble également avoir versé de l’eau froide sur tout espoir que l’Ukraine soit acceptée dans le bloc dans un avenir proche.

Il a déclaré : « Même si demain nous leur donnons notre statut de candidat à l’adhésion à l’UE… Nous savons tous très bien que le processus qui leur permettra d’adhérer prendra plusieurs années – en fait, peut-être des décennies.

« Et c’est la vérité de le dire, à moins que nous ne décidions d’abaisser le niveau de cette adhésion et donc de repenser complètement notre unité européenne. »

NE MANQUEZ PAS:
Fureur clé de trois retraités: AUCUNE allusion à l’aide lorsque les retraités sont «rejetés» [ANALYSIS]L’Ukraine détruit le « bateau privé de Poutine » lors d’une frappe guidée au laser [INSIGHT]Ukraine EN DIRECT : « Pas d’issue » Biden fustige Poutine [LIVE]

Macron n’est pas le premier politicien européen à proposer un plan visant à renforcer les liens de l’UE avec des pays partenaires, comme l’Ukraine, avant d’accorder une adhésion formelle.

En avril, l’ancien Premier ministre italien, Enrico Letta, a lancé l’idée d’une « confédération européenne ».

Le plan commencera par un « espace économique » commun, avant d’ajouter des engagements et enfin d’inclure une clause de défense commune pour les pays souhaitant adhérer.

Letta a souligné qu’en pratique, le sommet du Conseil de l’Europe sera bientôt suivi d’auditions de la confédération.

Un autre obstacle auquel Macron doit faire face est sa relation apparemment tendue avec le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Des responsables de Londres et de Paris ont insisté sur le fait que les deux hommes ne sont pas en désaccord, mais on pense qu’ils n’ont pas parlé depuis que Macron a été réélu le mois dernier.

Le président français sortant est sorti victorieux du second tour des élections du second tour contre sa rivale, Marine Le Pen, pour s’assurer un second mandat de cinq ans.

Le duo était auparavant en désaccord sur plusieurs questions liées au Brexit, telles que le nombre de permis de pêche accordés par le Royaume-Uni aux pêcheurs français et l’arrangement d’un nouvel accord commercial pour l’Irlande du Nord.

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.