Kylian Mbappe : Je veux quitter l’équipe de France pour injures racistes après avoir raté un penalty

Kylian Mbappe dit qu’il a failli quitter l’équipe de France après avoir été victime d’insultes racistes après avoir raté un penalty à l’Euro 2020.

Les champions du monde ont été éliminés par la Suisse lors des 16 derniers matchs en juin dernier après que le coup de pied de Mbappe ait été sauvé par Yann Sommer lors de la fusillade.

Le président de la Fédération française de football, Noel Le Graet, a affirmé dans une interview à un journal publiée dimanche que Mbappe envisageait de se retirer du football international après le tournoi en raison du manque de soutien qu’il avait reçu à la suite d’un penalty manqué.

Le Graet a déclaré : « Je l’ai rencontré après l’Euro, il a senti que la Fédération ne le défendait pas après le penalty manqué et les critiques sur le net.

« Nous nous sommes rencontrés cinq minutes dans mon bureau. Il était en colère, il ne voulait plus jouer pour l’équipe de France – ce qu’il n’avait clairement pas l’intention de faire.

« Vous savez comment c’est, c’est un gagnant, il est très frustré, comme nous tous, par l’élimination. Il est très médiatique. C’est un gars formidable, beaucoup plus collectif que les gens ne le pensent. »

Cependant, Mbappe s’est adressé à Twitter pour dire que c’était à cause des abus raciaux qu’il avait subis plutôt que uniquement parce qu’il n’était pas soutenu après sa perte.

La star du Paris Saint-Germain a écrit : « Oui, finalement je lui ai expliqué (Le Graet) surtout que c’était lié au racisme, et NON au penalty.

« Mais il suppose qu’il n’y a pas de racisme… »

Le Graet a précédemment déclaré que le racisme dans le football n’existait pas.

Il a déclaré à BFM Business en septembre 2020 : « Quand un joueur noir marque un but, tout le stade se lève.

« Le phénomène du racisme dans le sport, et dans le football en particulier, est inexistant ou quasi inexistant. »

Mbappe, 23 ans, a été sélectionné 57 fois par son pays. Il faisait partie de l’équipe de France vainqueur de la Coupe du monde en 2018.

(Photo : Marcio Machado/Getty Images)

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.