Kylian Mbappe déclare que le chef de l’Association française de football a ignoré les abus racistes qui l’ont poussé à prendre sa retraite | L’actualité du foot

Kylian Mbappe a accusé le président de la Fédération française de football (FFF) de nier le déluge d’injures racistes qui l’ont poussé à envisager de quitter l’équipe de France.

Mbappe, qui a aidé la France à remporter la Coupe du monde en Russie il y a quatre ans à seulement 19 ans, a subi des abus raciaux sur les réseaux sociaux l’été dernier après la sortie de son pays de l’Euro 2020 l’été dernier.

L’attaquant du Paris Saint-Germain a raté le penalty décisif lorsque la France a subi une sortie choquante en Suisse aux tirs au but en huitièmes de finale.

C’est ce qu’a déclaré le président de la FFF Noël Le Graet Le Journal du Dimanche qui, après le tournoi, a eu des entretiens avec Mbappe, qui a signalé qu’il était prêt à quitter les champions du monde car il estimait qu’il n’avait pas reçu le bon niveau de soutien.

Image:
Noel Le Graet a déclaré que Mbappe estimait que la FFF ne l’avait pas défendu après son penalty manqué à l’Euro 2020

Le Graët a dit Le Journal du Dimanche: « Il pensait que la fédération ne l’avait pas défendu après le mauvais penalty et les critiques sur les réseaux sociaux. Il ne voulait plus jouer pour la France. »

Cependant, dimanche, Mbappe s’est tourné vers les médias sociaux pour proposer une approche différente de la conversation avec Le Graet, qui, selon lui, a ignoré ses allégations de racisme.

Mbappe a tweeté: « En fait, je lui ai très bien expliqué que c’était du racisme et non de l’austérité. Mais il a conclu qu’il n’y avait pas de racisme. »

Mbappe est revenu jouer pour la France, marquant en demi-finale et en finale de leur campagne victorieuse de la Ligue des Nations, et s’assurant également une place en Coupe du monde au Qatar avec quatre buts contre le Kazakhstan en novembre.

La déclaration de Mbappe intervient après que la FIFA a publié son rapport sur les abus sur les réseaux sociaux, selon lequel plus de la moitié des joueurs qui ont disputé les finales de l’Euro 2020 et de la Coupe d’Afrique ont été abusés en ligne avant, pendant et après le match, avec plus de 80 %. avec des insultes homophobes et racistes.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.