J’espère que les choses s’arrangeront avec l’Algérie

Suite à des tensions apparentes dans les relations entre les deux pays, le président français Emmanuel Macron a exprimé mardi l’espoir que les tensions diplomatiques avec l’Algérie cesseraient bientôt. « On espère qu’on pourra se calmer parce que je pense qu’il vaut mieux qu’on se parle et qu’on progresse », a-t-il déclaré dans une interview à la radio France Inter.

Il a également souligné qu’il entretenait des relations « très amicales » avec le président algérien Abdelmadjid Tebboune.

déclencher la tension

Cette déclaration française intervient après que l’Algérie a convoqué samedi son ambassadeur à Paris, à la suite des propos de Macron, rapportés par le journal français « Le Monde », dans lesquels il a déclaré que le « régime politico-militaire » algérien avait réécrit l’histoire de France. la colonisation de l’Algérie au motif de la « haine française », qui a conduit à la riposte algérienne. Immédiatement, le lendemain, les autorités algériennes ont fermé leur espace aérien aux avions militaires français, selon les annonces de l’armée française.

Cette étincelle de tension a été déclenchée la semaine dernière avec l’annonce par la France de réduire le nombre de visas disponibles pour les citoyens des pays du Maghreb, incitant l’Algérie à protester officiellement.

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune (archives – AFP)

Il est à noter que si l’Algérie considère que la critique de Macron du système « politico-militaire » a un arrière-plan « électoral », les experts estiment qu’elle reflète également le mécontentement du président français face à l’échec apparent de sa politique à réconcilier les mémoires entre les deux pays.

Problème de mémoire sensible à l’Algérie !

L’histoire des relations entre les deux pays contient de nombreuses tragédies laissées par l’occupation française prolongée du pays, dont les blessures ne sont pas encore cicatrisées, malgré des démarches bilatérales dans ce domaine des deux côtés, notamment depuis l’élection de Macron, qui a reconnu la tombe. erreurs commises par le colonialisme.

En 2020, les deux pays ont convenu d’affecter des chercheurs des deux rives de la Méditerranée pour mener un travail de mémoire dans le but de parvenir à la « réconciliation ». L’historien français Benjamin Stora a présenté son rapport en janvier à Macron, exhortant la France à prendre des « mesures symboliques » mais « sans excuse ni repentance ».

Colonisation française de l'Algérie

Colonisation française de l’Algérie

Mais un mois plus tard, l’Algérie a qualifié le rapport de « subjectif » et a déploré le manque de « reconnaissance officielle par la France des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité commis pendant les 130 ans d’occupation de l’Algérie ».

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.