« Je suis une dame de responsabilité, de travail » : la Landaise Geneviève Darrieussecq revient au gouvernement

C’est le grand retour de Geneviève Darrieussecq au gouvernement. Après 5 ans passés au ministère des Armées, elle réapparaît dans le gouvernement Borne, cette fois adjointe au ministre des Solidarités. Le député Modem des Landes est actuellement ministre délégué chargé des personnes handicapées.
Elle avait quitté le gouvernement Castex en mai dernier, après cinq années passées au ministère des Armées, notamment chargé de la Mémoire des anciens combattants. La Landaise Geneviève Darrieussecq réintègre la puissance publique, cette fois en tant que ministre déléguée chargée des personnes handicapées.

J’accepte que pour ces sujets, on traque chacune des voix pour coopérer

Elle est actuellement liée au nouveau ministre des Solidarités Jean-Christophe Combe, le directeur de la Croix-Rouge, qui vient d’être nommé à ce poste. Il remplace Damien Abad, mis en examen pour tentative d’agression et ainsi éliminé du gouvernement Borne II. « J’ai le plaisir d’être sélectionnée dans un service qui couvre des sujets fondamentaux », répond Geneviève Darrieussecq, qui aime se concentrer sur ses missions plutôt que sur les débats centrés sur l’ecclésiastique actif. « J’ai bien l’intention de traiter ces sujets et il n’y a pas de cadre précis », ajoute-t-elle à propos de l’entreprise Abad. « Il y a des personnes particulièrement faibles qui devraient être servies, donc je vais vraiment enquêter sur la profondeur de ce service et de ses missions. »

Après un bon moment de tergiversations, entre les décisions réglementaires, la mise en place d’un Parlement sans majorité officielle et ensuite l’annonce du remaniement, Geneviève Darrieussecq exige un « accord » autour des sujets dont elle est actuellement consciente. « Nous abordons la région de la délicatesse, la faiblesse d’individus spécifiques de notre grand public. Nous leur devons respect et considération. J’accepte que pour ces sujets, nous traquerons chacune des voix pour coopérer. Démission de la chambre territoriale
A peine reconduite dans ses fonctions de représentante du Modem chez les principaux partisans des Landes, Geneviève Darrieussecq renonce tant bien que mal à son élue pour siéger à son poste à l’Assemblée nationale. « J’ai une soif de travail de leader », concède-t-elle. « Le travail législatif est en plus passionnant, pourtant je n’ai pas d’insatisfaction particulière et j’ai une confiance extraordinaire en mon représentant qui fait la lumière sur le dernier point d’intérêt connu, étant député depuis très longtemps.

L’intérêt pour l’élue landaise est que pour cette nouvelle situation au gouvernement, elle révoque également son poste de conseillère territoriale de Nouvelle-Aquitaine. « Je vais partir » rapporte-t-elle à France Bleu Gascogne. « Je me dis que je vais être très absorbée par mon travail dans ce service et quand je m’engage quelque part, c’est à faire », ajoute-t-elle. « Je n’ai jamais abusé de mes ordres. Je suis une femme de responsabilité, de travail, et j’ai besoin de me donner à ma mission pastorale. L’élue ajoute surtout qu’elle restera conseillère métropolitaine à Mont-de-Marsan. « Je suis et je reste Landaise. »

Lire aussi Remaniement : « Titanic », « réutilisation », « fin de règne » : les réponses de la résistance au nouveau gouvernement.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.