Introduction du bulletin d’information du soir « Al-Jadeed » samedi 19/2/2022

La Security Tie Conference à Munich, les dernières heures des négociations à Vienne et le bruit des messages de guerre dans le Donbass ukrainien. Les dossiers se superposent comme un seul papier, et la Conférence de sécurité sur le sol allemand se transforme en un tract lancé à la Russie, l’avertissant des dangers d’une invasion de son voisin, sous peine de sanctions.

Moscou n’était pas présente à l’événement, laissant l’Ukraine seule pour participer, représentée par le président Vladimir Zelensky, qui a témoigné devant l’OTAN, principale raison du déclenchement du conflit.

Le Liban s’est entretenu depuis Munich en marge d’un événement entre le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et le Premier ministre Najib Mikati, car il a été convenu d’achever les recherches lors de la prochaine visite du ministre français à Beyrouth.

Le dossier libanais était présent lors de la rencontre de Le Drian avec le secrétaire d’État américain Anthony Blinken, mais faisait partie d’une série de questions qui ont commencé avec l’Ukraine et ne se sont pas terminées avec le Mali, la région du Sahel, le dossier nucléaire iranien et enfin le Liban. Mais la dernière en date de la conférence sur la sécurité était une première du côté de la sécurité israélienne, qui s’affairait samedi à disséquer des données sur la marche lancée du sud du Liban vers la Galilée.

Selon l’évaluation des médias hébreux, l’entrée du drone « Hassan » dans l’espace aérien israélien a été une tentative réussie du Hezbollah. Et les médias ennemis ont cité un responsable militaire disant : « La réponse d’Israël à la marche du parti a été exagérée ». Quant au parti, par l’intermédiaire des dirigeants politiques et du parlement, a souligné que quiconque conteste le « Hezbollah » sera vaincu et écrasé n’importe où, comme l’a dit le chef de l’exécutif du Conseil exécutif, Hashem Safi al-Din, tandis que le représentant Ali Fayyad a indiqué que le égalité dissuasion l’ennemi couvre désormais terre, mer et air.

Personne ne se dispute avec la partie par voie terrestre ou aérienne, mais qu’en est-il du silence de la mer et de la démarcation des frontières qui mordent la ligne 29 et tombent en dessous de vingt-trois ? system group » s’est présenté et a adressé à la direction générale de la présidence de la République une convocation préalable du service juridique du groupe, qui a demandé où il a témoigné par écrit sur la validité des déclarations attribuées au président de la République sur la question de la démarcation des frontières maritimes, et que le Liban a soumis mille quatre cent trois ses dizaines de kilomètres carrés de terre à l’ennemi d’Israël, et sa déclaration de base juridique y a servi à prendre les exigences légales appropriées.

Mais la présidence républicaine a négligé de répondre dans les décrets, et dans l’envoi de lettres pour prouver les droits aux Nations Unies, et a laissé des dossiers pour un règlement politique. Répondra-t-il aux groupes libanais de défense des droits de l’homme ? seulement préoccupé par la démarcation des frontières de Gibran Bassil comme une chance pour les futures générations de présidents, et on ne sait pas à ce jour ce que cela lui coûterait s’il écrivait un message aux plus hautes autorités internationales, car les responsables libanais ignorent ses droits aux droits internationaux. et forums arabes.

Tout comme le Hezbollah est resté silencieux sur la perte de kilomètres nautiques, l’absence de toute affirmation de vérité a été le discours du président Nabih Berri au Caire, qui a réveillé Umm Kulthum, « Où es-tu et où est l’amour ? » Il ne chante pas aux partisans libanais de la démarcation : « Vous êtes entre vous et la vérité est un roc ». La Somalie, qui a obtenu une inscription avec convocation de la Cour internationale de justice, l’a fait, le Liban va-t-il le faire aussi ? Ou le président? garder le silence jusqu’à ce qu’ils enquêtent sur la vérité sur la vente de richesses ?

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.