Huawei va construire une usine d’équipements réseau en France

Le logo Huawei est visible au siège social à Reading, en Angleterre, le 14 juillet 2020. REUTERS/Matthew Childs/File Photo

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

PARIS, 17 décembre (Reuters) – Le chinois Huawei a annoncé jeudi qu’il investirait 200 millions d’euros dans la construction d’une usine d’équipements de réseau de téléphonie mobile dans l’est de la France, poursuivant le déploiement malgré les restrictions françaises imposées à l’entreprise sur l’utilisation de ses équipements 5G.

L’usine emploiera initialement 300 personnes, passera à 500 à plus long terme, et ses produits seront distribués au client européen de Huawei (HWT.UL).

La société technologique chinoise, qui a lancé des plans pour une usine française, a déclaré en mars qu’elle resterait dans les parages, que le gouvernement français réprime ou non les entreprises de télécommunications qui utilisent ses équipements.

L’usine fait partie d’un effort visant à apaiser les inquiétudes du monde entier alimentées par les accusations américaines, démenties à plusieurs reprises par Huawei, selon lesquelles Pékin pourrait utiliser l’équipement de l’entreprise pour espionner.

La France n’interdit pas aux opérateurs de téléphonie mobile d’utiliser directement l’équipement Huawei, mais en juillet, les autorités ont déclaré aux télécoms prévoyant d’acheter l’équipement 5G de l’entreprise qu’elles ne seraient pas en mesure de renouveler les licences de l’équipement une fois qu’il expirerait, le retirant ainsi des réseaux mobiles. .

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Sarah White; Edité par Kirsten Donovan

Notre norme : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.