Hôpitaux en France où la situation est « très préoccupante »

Les hôpitaux d’un nombre croissant de régions de France « voient leur fonction décliner en raison du manque de personnel », a averti une association représentant les petites villes.

Association des petites villes de France (APVF) appelé La nouvelle ministre de la Santé Brigitte Bourignon pour reconnaître la « situation très préoccupante des services d’urgence dans les hôpitaux ».

L’APVF répertorie notamment Sarlat (Dordogne), Jonzac (Charente-Maritime), Guingamp (Côtes-d’Armor) ou Chinon (Indre-et-Loire) comme hôpitaux de petites communes « où l’activité est pour l’essentiel suspendue ».

Selon le Samu-Urgences de France, au moins 120 hôpitaux sont confrontés à des difficultés de fonctionnement en raison d’un manque de personnel.

Près de la moitié ont dû fermer leur service d’urgence au moins partiellement, en raison d’un manque de personnel, tandis qu’une dizaine de sie ont dû envoyer des patients d’urgence ailleurs à cause du même problème.

Manon Grandgirard, infirmière dans un petit hôpital, à Arcachon (Gironde), dis ça les urgences sont sous pression « presque tous les jours…, surtout l’été et les grandes [holiday] week-ends », et a examiné une moyenne de 100 patients par jour.

FranceInfo rapporté que les patients faisaient la queue dans les couloirs et attendaient longtemps avant d’être vus. Grandgirard a poursuivi : « Nous traitons les patients en fonction de leur gravité. Nous essayons de récupérer rapidement les patients les plus urgents et de traiter tout le monde. Après cela, nous devons faire un système de triage.

L’APVF a déclaré : « Notre système hospitalier a souffert pendant des années en raison de la gestion financière de notre système de santé, sans égard aux patients et à la qualité des soins.

« Des questions telles que les soins permanents obligatoires pour les médecins privés et la réglementation du travail doivent désormais être posées sans tabou. »

Lire la suite : « Désert médical » français : plaidoyer du maire pour le manque de médecins généralistes ruraux

L’association a également évoqué le problème de la « désertification médicale », dans laquelle de grandes parties de la France n’ont que peu ou pas de soins médicaux en raison de leur localisation et du manque de médecins.

Bourguignon s’est désormais engagé à tenir des réunions avec le personnel hospitalier pour décider des mesures à prendre « pour faire face à [coming] été avec un manque de personnel ».

Article associé

Huit faits pour comprendre le problème du « désert médical » en France
Les hôpitaux français à risque et ayant un besoin urgent de fonds, avertissent les principaux médecins
Le personnel hospitalier en France convoqué pour protester contre la pénurie de main-d’œuvre

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.