Greg Hands dit que le plan rwandais pour les migrants « s’attaquera aux passeurs » | Politique | Nouvelles

Greg Hands a défendu la proposition du Home Office après la réaction du clergé. Il a également défié les critiques pour des alternatives à la lutte contre les gangs de passeurs.

Le ministre des affaires a déclaré à GB News : « L’année dernière, 28 500 personnes sont entrées illégalement dans le pays de l’autre côté de la Manche depuis la France et 27 personnes sont mortes dans le processus. De toute évidence, le gouvernement doit agir.

« C’est pourquoi nous concluons ce traité avec le Rwanda – les deux nations souveraines qui ont conclu ce traité – et nous pensons qu’il sera efficace pour empêcher les gens de faire ce voyage périlleux et faire pression en particulier sur les passeurs qui profitent trop des droits humains. la misère. »

S’adressant à Sky News, Hands a rejeté les affirmations selon lesquelles il s’agissait d’une responsabilité « externalisée ».

En vertu d’un accord conclu avec le gouvernement rwandais, les migrants célibataires de sexe masculin seront transportés par avion vers l’État africain pour que leurs demandes d’asile soient traitées.

Dans son sermon de Pâques, l’archevêque de Cantorbéry, Justin Welby, a déclaré que la proposition était « contre la nature même de Dieu qui est responsable de notre échec ».

L’archevêque d’York, Stephen Cottrell, a ajouté : « Nous pouvons faire mieux que cela. »

Le député conservateur senior Sir Roger Gale, un critique fréquent du gouvernement, a déclaré hier: « Je suis profondément préoccupé par l’éthique, la moralité, la légalité et, brutalement, la rentabilité. »

Sir Roger a déclaré que bien qu’il ne sache peut-être pas comment résoudre les problèmes, « nous avons besoin de réponses – mais nous avons besoin des bonnes réponses, et je ne le pense pas ».

La ministre fantôme de la police, Sarah Jones, a déclaré à Times Radio : « Le gouvernement n’a même pas dit combien cela coûtera – 120 millions de livres sterling ne sont qu’un paiement initial au gouvernement rwandais.

« Envoyer des gens 4 000 miles avant qu’ils ne déposent une réclamation et s’attendre à ce qu’ils vivent dans un pays dont ils ne veulent pas est de la folie.

« Nous ne faisons que déplacer le problème du trafic d’êtres humains, nous ne le réglons pas, c’est ce que le gouvernement prétend essayer de faire. »

Pendant ce temps, deux grands canoës avec environ 90 personnes à bord ont été amenés hier au port de Douvres par des officiers des forces frontalières. Le ministère de la Défense a déclaré que 76 des deux navires avaient été secourus le dimanche de Pâques.

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.