French Cyber ​​​​Group Studio étend sa portée mondiale

Cyber ​​Group Studios, l’un des principaux studios d’animation français, renforce la quantité et la portée de son programme d’animation, avec de nouveaux partenariats avec des diffuseurs et plateformes internationales et un nouveau studio d’animation en temps réel près de Lille, dans le Nord de la France.

Employant environ 150 personnes, CGS a son siège à Paris et une filiale à Los Angeles.

Le studio diversifie actuellement sa gamme de programmation. Début décembre 2021, il a acquis les droits audiovisuels de la série de livres de science-fiction dystopique, « Phobos », du scénariste français Victor Dixen, environ 12 adolescents qui sont devenus l’équipage de la première mission vers Mars. Il développe actuellement la série épique de science-fiction « Phobos », destinée à un public adolescent.

« Nos équipes de développement, à Paris et à Los Angeles, développent une quinzaine de programmes », a déclaré le PDG de la société, Pierre Sissmann. « Aujourd’hui, ils vont de la maternelle à l’âge adulte. Nous préparons également un grand projet de docudrame sur un sujet historique majeur qui a marqué le XXe siècle, et qui s’adresse aux fin de l’adolescence et aux adultes.

D’autres projets destinés aux adolescents et à un public plus âgé incluent une émission sur le thème de la musique et une série d’éco-survie, « The Tern », se déroulant dans un monde post-apocalyptique.

« L’animation vous permet de créer des scènes qui ne seraient pas possibles en prise de vue réelle et de voir à l’intérieur de l’esprit des gens », explique Sissmann.

CGS a récemment signé un accord qui apportera 16 séries distribuées aux téléspectateurs en Europe, en Asie, en Afrique et en Amérique du Nord. Les partenaires incluent les chaînes internationales Canal Plus, ABC Australia, AMC Networks International (Europe centrale et du Nord), TV3 (Espagne), SIC K (Portugal) et RTBF (Belgique).

Il a également signé une entente de service SVOD avec Bell Média Canada pour les droits de VOD en anglais et en français sur « The Pirates Next Door », « Mini Ninjas », « Sadie Sparks » et « Zorro : The Chronicles ».

Début 2020, le studio a lancé une nouvelle équipe d’animation destinée au public préscolaire – Cyber ​​​​Soyuz Junior – avec l’un des plus anciens studios d’animation de Russie, Soyuzmultfilm.

Après le lancement de trois séries sur le MIPCOM en octobre 2021 – « Squared Zebra », « Nefertine on the Nile » et « The Last Kids on Earth » – Cyber ​​Group Studios diffuse désormais la série pour enfants « Droners » au Rendez-vous Unifrance à Paris.

« Droners » est une série d’aventures high-tech sur le thème éco, commandée par TF1 et coproduite par La Chouette Compagnie et Supamonks. Il y a deux saisons avec un total de 52 épisodes. Il mélange des images 3D, y compris toutes les séquences de drones, avec une animation 2D.

La première saison, qui s’adressait aux 6-10 ans, a bénéficié de bonnes audiences sur TF1. Il a été vendu à WDR pour l’Allemagne, Disney pour la France et le Benelux et a été vendu à ABC Australie, Télé-Québec, SIC et RTBF.

Raphaelle Mathieu, vice-présidente principale des ventes, des acquisitions et des nouveaux médias, a déclaré que « Droners » « est une série écologique et d’aventure sur trois amis essayant de sauver leur île de la montée des eaux, avec de forts éléments d’autonomisation des femmes ». Les enfants doivent gagner la course de drones pour devenir l’ultime assistant scientifique et aider à sauver l’île. Ils étudient la faune et la flore locales et adaptent des drones pour imiter leurs mouvements.

Cyber ​​​​Group Studios a signé un accord avec un éditeur en France pour produire un album de bandes dessinées et des romans liés aux « Droners », et a développé un drone de marque et prépare un jeu vidéo.

La division jeux vidéo de la société compte actuellement environ 15 jeux vidéo en production.

Pour augmenter sa capacité de production, CGS a récemment créé un studio d’animation temps réel à Plaine Images, le parc d’innovation des Hauts-de-France, l’un des principaux pôles français d’animation et de réalité virtuelle. Avec 15 000 pieds carrés et environ 35 employés complètent le studio de l’entreprise parisienne.

CGS a été sélectionné comme bénéficiaire d’Epic MegaGrant par Epic Games. Ils utiliseront la capture de mouvement pilotée par la technologie XSENS, qui est alimentée par l’Unreal Engine.

Le studio a utilisé l’animation en temps réel sur son émission préscolaire « Giganto Club », une émission dérivée de la franchise « Gigantosaurus » qui a été traduite en 35 langues.

« L’animation en temps réel vous donne la possibilité de créer des choses que vous n’auriez jamais imaginées possibles. Vous pouvez aller plus vite à moindre coût. Cela nous donne également la possibilité de faire appel à une population plus âgée », a déclaré Sissmann. « La génération qui a grandi avec les nouvelles générations de films d’animation dans les années 1990, par des sociétés comme Warners et Disney, est ouverte à de nouveaux types de programmes d’animation. Il s’agit d’un public potentiel très large. ”

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.