France.. Sabotage du tableau de l’Emir Abdelkader Al-Jazaery avant son inauguration

La partie inférieure de la statue a été gravement endommagée et est exposée dans la ville d’Amboise (centre), où l’émir Abdelkader Al-Jazaery a été arrêté avec une partie de sa famille de 1848 à 1852.

La date de dévoilement de la statue n’a pas changé, le maire d’Amboise Thierry Bottar exprimant son « indignation » face à la destruction de la statue.

« J’ai honte de traiter ainsi des œuvres d’art et un artiste. Le deuxième sentiment, bien sûr, est la colère. C’est une journée d’harmonie unificatrice et un tel comportement est indescriptible », a déclaré Bottar à l’AFP.

Wassila Soum, 37 ans, un Français d’origine algérienne, s’est dit « très triste », ajoutant : « Cela a été fait à la machine, et ce sabotage n’a pas d’enfants derrière ».

Et il a ajouté : « C’est honteux et en même temps pas étonnant avec le discours de haine et l’ambiance actuellement remplie », et il a vu dans cette statue « un symbole de rapprochement entre les peuples et la civilisation ».

De son côté, l’ambassadeur d’Algérie en France, Mohamed Antar Daoud, a appelé à « plus de dialogue et de compréhension ».

L’historien Benjamin Stora a proposé cette statue à l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie dans son rapport « Purifier la mémoire du colonialisme et de la guerre d’Algérie » remis au président français Emmanuel Macron en janvier 2021.

Le prince Abdelkader bin Mohieldin (1808-1883) est une figure de l’histoire de l’Algérie. L’homme surnommé « le plus grand ennemi de la France » a joué un rôle majeur dans la résistance à la présence coloniale française en Algérie, et est considéré comme l’un des fondateurs de l’Algérie moderne.

Après s’être rendu, il est incarcéré à Toulon (sud-est), Pau (sud-ouest) puis au château d’Amboise de 1848 jusqu’à sa libération en 1852.

Il a vécu en exil à Damas, où dans les années 1860 il s’est fait remarquer pour la défense des chrétiens syriens persécutés, une position qui a fait de lui un symbole de tolérance.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.