France .. Macron anticipe l’élection présidentielle en cooptant Harkis | nouvelles

Le président français Emmanuel Macron a lancé une nouvelle initiative pour convaincre les militants qui se sont installés en France après l’indépendance de l’Algérie et pour gagner leurs voix lors de la prochaine élection présidentielle prévue en avril.

Macron a déclaré dans un discours à l’Elysée devant une association représentant les fils de Harkis nés en Algérie pendant l’occupation, puis installés en France après l’indépendance, que le « massacre du 5 juillet 1962 » à Oran, en Algérie, menée quelques heures avant la déclaration officielle d’indépendance de l’Algérie, qui a fait des victimes : « des centaines d’Européens, principalement des Français », ont dû « avouer ».

Macron a confirmé que des soldats français avaient abattu des « citoyens français » ce jour-là, qualifiant ce qui s’était passé de « massacre », ajoutant que la France, 60 ans plus tard, « avait reconnu cette tragédie ».

Les Harki sont d’anciens combattants d’origine algérienne, au nombre de 200 000, qui ont été enrôlés dans les rangs de l’armée française, pendant la guerre d’Algérie entre 1954 et 1962, et après la fin de la guerre, ils ont été désarmés et la plupart d’entre eux sont partis en Algérie pour affronter leur sort.

Suite à la signature de la cessation de la guerre par le gouvernement intérimaire algérien, la France a accepté quelque 60 000 membres «juges», et ils ont été placés dans des abris et des conditions qualifiées d’inappropriées.

Leur nombre et leur famille en France a atteint environ un million et demi de personnes.

Macron a souligné que ceux qui sont rentrés en France étaient « soumis à des harcèlements et des humiliations », et qu’ils vivaient « des séparations et des déchirements qui ont touché des milliers de familles ».

Le président français a regretté que « la grande majorité de ceux qui sont revenus de France aient fait face à l’indifférence ».

Macron semble déterminé à investir la voix des militants algériens et de leurs enfants des deuxième et troisième générations lors de la prochaine élection présidentielle.

Macron fait face à la concurrence de la dirigeante d’extrême droite Marine Le Pen, qui a remporté une victoire écrasante sur lui au second tour de l’élection présidentielle de 2017, ainsi que de l’extrême droite Eric Zemmour.

Éloise Leandres

"Explorateur hardcore. Fanatique de la musique hipster. Érudit du café maléfique. Fervent défenseur de la télévision."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.