France-Atlanta lance sa 13e série annuelle d’événements, encourageant les connexions transatlantiques dans les domaines de la culture, de la science et des affaires

Par Hannah E. Jones

Annuel France-Atlanta La série d’événements revient pour sa 13e année, un programme de six semaines axé sur l’innovation, la création de liens transatlantiques et l’échange de connaissances dans les domaines de la culture, des affaires humaines, de la science et des affaires. La série d’événements 2022 se déroule du 15 septembre au 3 novembre. La plupart des événements sont gratuits et tout le monde peut y participer.

Depuis sa création, la série a attiré un total de 30 000 participants – parmi des experts, des étudiants et des résidents – pour s’engager dans des discussions et des ateliers sur la culture, la science et les affaires.

Cette série d’événements a été fondée et organisée par Consulat général de France à Atlanta et Institut de technologie de la Géorgie. France-Atlanta a été fondée en 2010 pour « insuffler un nouveau souffle » aux relations franco-américaines, notamment dans le Sud-Est, attirant plus de 3 500 participants la première année.

Rami Abi-Akl, attaché scientifique et technique du Consulat de France, a qualifié la collaboration entre Atlanta et la France d' »importante à plusieurs niveaux ». Entre université très respectée de la ville, « grand talent à Atlanta » et valeurs partagées, l’équipe du Consulat souhaite continuer à favoriser des relations qui profitent à la communauté transatlantique.

(Friche la Belle de Mai.) Lors de la conférence du 5 octobre, l’urbaniste français Alexandre Grondeau incitera les gens à repenser les villes
espace mettant davantage l’accent sur la culture, la politique, l’histoire et l’écologie de la ville. (Photo publiée avec l’aimable autorisation de France-Atlanta.)

« La valeur de l’amélioration de la vie humaine est partagée partout. Mais au-delà de cela, Atlanta et la France ont partagé la valeur d’être plus inclusive et diversifiée », a déclaré Abi-Akl. « Ces valeurs ne sont peut-être pas partagées avec tout le monde, mais elles sont très importantes ici à Atlanta et en France. »

À bien des égards, Abi-Akl décrit ce partenariat comme un investissement dans notre avenir commun.

« On parle toujours d’échange aujourd’hui mais demain dépend beaucoup de la science et de la technologie. Si nous produisons de la science et de la technologie ensemble, nous construisons des entreprises et nous construisons ensemble l’économie du futur », a-t-il déclaré. « Cela signifie que dans le monde de demain, nous serons ensemble. Je pense qu’il est important que nous prévoyions non seulement d’être ensemble maintenant, mais aussi à l’avenir. »

Chaque année, le programme répond aux intérêts d’Atlanta et de France, et cette année, la plupart des événements se sont concentrés sur des questions brûlantes d’actualité telles que la santé mondiale, chaîne d’approvisionnement, continuité et la culture urbaine.

En partenariat avec CITY CITÉ, France-Atlanta et le festival d’art ELEVATE, l’artiste muraliste marseillais Difuz travaille sur une œuvre au centre-ville d’Atlanta. (Photo publiée avec l’aimable autorisation de France-Atlanta.)

Une des nombreuses questions posées : Quel est le rôle de la culture dans le développement de nos villes ? La programmation de cette année vérifie cette question à travers VILLE VILLEun programme axé sur les questions urbaines et l’urbanisme créé par Villa Albertine.

Fondée en 2015, CITY CITÉ vient à Atlanta pour la première fois, accueillant des discussions artistiques et des programmes mettant en lumière les relations dans la culture, le développement urbain et la société entre Atlanta et Marseille, France. Les deux villes sont des capitales du sud-est avec des histoires riches et complexes et des incubateurs pour les rappeurs célèbres. La série de mini-événements accueillera Marseille Friche la Belle de Mai et un groupe d’urbanistes, d’architectes et d’artistes français qui étudieront le rôle des infrastructures culturelles avec leurs homologues d’Atlanta.

L’organisation à but non lucratif accueillera également des étudiants de Georgia Tech, de l’Université Emory, d’une université canadienne et de six universités européennes pour L’IA et l’écart de santé sur la scène mondiale. Après six semaines de préparation, les étudiants sont mis au défi de débattre de l’intelligence artificielle et de la manière dont nous pouvons nous assurer qu’elle est conçue pour aider à lutter contre les inégalités en matière de santé et non à accroître les inégalités.

Il y a aussi plus d’événements interactifs proposés, tels que « Créer une pandémie», un événement où la culture et la science se rencontrent. Ce documentaire de 100 minutes suit une femme essayant de comprendre la relation entre la santé humaine et la santé des écosystèmes pendant cette « épidémie pandémique ».

Comme c’est la première fois que l’intégralité de la série est proposée en direct depuis le début de la pandémie, l’équipe est très enthousiaste pour la série d’événements France-Atlanta de cette année. Abi-Akl accueille tout le monde et espère que les participants repartiront avec de nouvelles connexions, des idées et le sentiment de faire partie d’une nouvelle communauté.

« Nous voulons que les gens apprennent à se connaître car lorsque les scientifiques se parlent, de nouvelles idées émergent et des collaborations émergent. C’est la même chose pour la technologie ou les affaires », a-t-il déclaré. « Nous voulons aussi qu’ils se sentent les bienvenus, comme » j’appartiens à cette communauté et je peux m’épanouir  » [here].’ [Lastly, we want] ils vont avec des idées parce que nous ne voulons pas de participants passifs, nous voulons des participants actifs.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la 13e série annuelle d’événements France-Atlanta ou souhaitez voir la liste complète, Cliquez ici.

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.