Football et politique : l’échec de la France

La Ligue des champions, l’organisation la plus prestigieuse de l’UEFA, la plus haute autorité du football européen, est l’organisation la plus célèbre de l’institution, connue pour son calendrier. L’organisation annonce les heures et les jours des matchs bien à l’avance, et toutes les institutions nationales partenaires suivent un calendrier minute par minute. Cependant, la dernière finale de la Ligue des champions disputée à Paris le 28 mai 2022 a commencé avec environ 40 minutes de retard.

Après les événements chaotiques, la police française a utilisé des gaz lacrymogènes pour empêcher les personnes sans billets ou avec de faux billets d’entrer dans le stade et a arrêté plus de 100 personnes et détenu des dizaines lors du dernier match entre Liverpool et le Real Madrid. Certains détenteurs de billets ne sont autorisés à entrer dans le stade que pendant la seconde mi-temps du match.

Les événements chaotiques au Stade de France, qui peut accueillir 80 000 personnes, ont été considérés comme une honte nationale et une honte pour la France, y compris la plupart des politiciens français. De nombreux hommes politiques et médias français sont allés plus loin et se sont interrogés sur la capacité de la France à accueillir un événement d’une telle envergure. Par exemple, Nathalie Loiseau, députée du parti du président français Emanuel Macron, a affirmé que les événements montraient que la France n’était pas prête pour les Jeux olympiques de Paris en 2024. Les médias britanniques ont vivement critiqué les autorités françaises pour ces événements. Un journal britannique, The Sun, a même rebaptisé le stade, le Stade de France, en « Stade de Farce ».



Des captures d’écran du site Web de The Sun montrent le quotidien surnommant le Stade de France « Stade de Farce », le 28 mai 2022.

D’une part, les autorités britanniques et la presse ont vivement critiqué la police française, qui a aspergé de gaz poivré les supporters anglais et même le footballeur anglais Joel Matip et sa famille. Kenny Dalglish, une légende de Liverpool, a déclaré que les autorités françaises devraient avoir honte de la réponse disproportionnée de la police. Les autorités de Liverpool, consternées par l’incident inacceptable à l’entrée du stade, ont publié une déclaration demandant aux autorités responsables d’ouvrir une enquête officielle.

D’autre part, les autorités françaises telles que le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin ont blâmé les supporters anglais et affirmé que l’Angleterre avait commis des violences contre le personnel du stade. En outre, Darmanin a remercié la police française de ne pas avoir empêché l’incident. L’UEFA a déclaré qu’elle enquêterait plus avant sur la question avec les autorités françaises. Quel que soit le responsable des événements, l’insuffisance des mesures de sécurité de l’État français a éclipsé l’organisation de l’UEFA.

En fait, ce ne sera pas la première incompétence de la France, ni la dernière. Par exemple, les événements des matchs Marseille-Angers, Nice-Marseille et plus récemment le St. Etienne-Auxerre au cours de la saison écoulée a soulevé des questions sur la dimension sécuritaire de l’organisation du football français.

Deux conclusions principales

Globalement, si nous poursuivons l’analyse basée sur l’adage bien connu selon lequel le football n’est pas que du football, deux conclusions principales peuvent être tirées de l’explication ci-dessus. Tout d’abord, tous ces événements soulèvent dans notre esprit des questions importantes sur la politique et la diplomatie sportive : comment l’UEFA et le public sportif européen réagiraient-ils si un événement similaire se produisait à Istanbul, Belgrade ou Bucarest ? Cela signifie que non seulement les institutions en charge ont hésité à sanctionner la France pour son incompétence organisationnelle, mais qu’en réalité au contraire, elles ont continué à récompenser la France en lui transmettant une nouvelle organisation.

Deuxièmement, l’usage faible et/ou disproportionné de la force par l’appareil de sécurité français dans divers événements sociaux tels que les émeutes d’immigrés, les manifestations de gilets jaunes et, plus récemment, le chaos dans les compétitions sportives soulève des questions sur la capacité de l’État français. , la démocratie et l’État de droit. Quel a été le rôle de la dernière vague populiste de la politique française, distinguant certaines couches de la société, dans l’émergence de l’atmosphère qui a conduit à ces événements ?


L'ancien président français François Hollande (L) voit l'ancien président français Nicolas Sarkozy (C) serrer la main du président français Emmanuel Macron lors de sa cérémonie d'investiture pour un second mandat à l'Elysée, à Paris, France, le 7 mai 2022 (AP Photo)
L’ancien président français François Hollande (L) voit l’ancien président français Nicolas Sarkozy (C) serrer la main du président français Emmanuel Macron lors de sa cérémonie d’investiture pour un second mandat à l’Elysée, à Paris, France, le 7 mai 2022 (AP Photo)

Comme on l’a vu lors des dernières élections législatives, près de 80 % des Français ont voté pour un parti politique d’ultra-droite ou d’ultra-gauche. Ce nouveau gouvernement traditionnel « radical » a-t-il joué un rôle dans la gestion des manifestations et de la mauvaise organisation ? Attendons voir.

Alors, pourquoi tous ces événements attirent-ils notre attention ?

Les scandales mettant en cause les possibilités et les capacités de l’État français rappellent la propagande et les initiatives anti-turques des milieux politiques et bureaucratiques français entre 2010 et 2014. Championnat. Les autorités politiques françaises, dont le président de l’époque, Nicola Sarkozy, ont exercé une énorme pression sur l’UEFA pour empêcher la Turquie d’accueillir l’organisation. Les deux arguments les plus importants de la propagande française contre la Turquie sont : l’un, le retard dans le processus de préparation causé par la Pologne et l’Ukraine, qui ont accueilli les championnats de 2012, se répétera en Turquie ; deux dindes ne sont pas assez sûres. Fait intéressant, bien que le président turc de l’époque ait regardé les présentations des deux autres candidats, la France et l’Italie, Sarkozy n’a pas pris la peine de regarder les présentations faites par la délégation turque. Le vote s’est terminé en faveur de la France par une marge d’une seule voix, et la France est devenue l’État qui a accueilli le plus de championnats.

La rivalité entre les deux pays n’a pas pris fin avec cette décision. Les autorités turques pensent qu’elles peuvent se qualifier pour la Coupe d’Europe 2020. Cependant, cette fois, le président français de l’UEFA, Michel Platini, conteste la candidature de la Turquie. Platini est bien conscient que la Turquie est le candidat le plus fort pour l’Euro 2020. Après avoir augmenté le nombre d’équipes participantes de 16 à 24, la Turquie est devenue le candidat le plus sérieux prêt à assumer ses responsabilités. Cependant, pour empêcher la Turquie d’accueillir l’organisation, Platini s’est lancé dans un processus qui s’est soldé par une pratique sans précédent : 13 pays différents ont accueilli le championnat pour commémorer le 60e anniversaire de l’organisation.

En comparant les organisations à grande échelle organisées dans les deux pays, notamment en termes de sécurité, il devient clair à quel point l’approche arrogante de la France vis-à-vis de la Turquie est erronée et biaisée. En d’autres termes, ce n’est pas la Turquie mais la France qui n’a pas pris les mesures nécessaires lors de l’organisation à grande échelle du sport.

Bulletin quotidien de Sabah

Restez à jour avec ce qui se passe en Turquie, sa région et le monde.


Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. En vous inscrivant, vous acceptez nos conditions d’utilisation et notre politique de confidentialité. Ce site est protégé par reCAPTCHA et applique la politique de confidentialité et les conditions d’utilisation de Google.

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.