Fin de la grève à la raffinerie Exxon en France

Une voiture est vue dans une station-service Exxon à Brooklyn, New York, États-Unis, le 23 novembre 2021. REUTERS/Andrew Kelly

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

PARIS, 3 juillet (Reuters) – Une grève des travailleurs de la raffinerie Exxon Mobil (XOM.N) Esso de Fos-sur-Mer, dans le sud de la France, s’est arrêtée samedi et les unités arrêtées ont été relancées, a annoncé dimanche l’entreprise. .

«Nous mettons tout en œuvre pour que les opérations et les approvisionnements reprennent le plus rapidement possible afin de pouvoir servir nos clients le plus rapidement possible», a déclaré la porte-parole d’Esso, Catherine Lebrun.

La grève a entraîné la fermeture temporaire de la raffinerie vendredi. Lire la suite

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Le site de Fos Exxon a une capacité de raffinage de 7 millions de tonnes par an, ce qui équivaut à environ 10% de la capacité nationale, selon l’entreprise.

La grève à Esso a commencé le 28 juin, les travailleurs réclamant des salaires plus élevés pour couvrir l’inflation. Ils font partie d’un effort syndical plus large cette semaine qui a frappé d’autres entreprises énergétiques telles que la compagnie d’électricité publique EDF (EDF.PA). Lire la suite

Lebrun a ajouté que les pourparlers entre la direction et toutes les parties concernées ont conduit à la fin de la grève, sans préciser qu’un accord avait été trouvé.

La semaine prochaine, le gouvernement déposera une nouvelle loi visant à augmenter le pouvoir d’achat des familles.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Benjamin Mallet, écrit par Juliette Jabkhiro, édité par Louise Heavens

Notre norme : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.