DuPont poursuit une société aérospatiale française pour sa technologie de barrière coupe-feu

  • Hutchinson SA fournit une technologie prétendument contrefaisante pour les avions Airbus
  • DuPont avait précédemment remporté une affaire connexe contre le fournisseur Boeing

(Reuters) – Une unité du géant chimique DuPont de Nemours Inc poursuit une entreprise de fabrication française pour contrefaçon de brevet devant un tribunal fédéral du Delaware concernant un agent d’extinction d’incendie utilisé dans les avions Airbus.

La barrière matérielle de Hutchinson SA pour empêcher le feu de pénétrer dans le fuselage viole le brevet de DuPont sur le retardateur de flamme Nomex XF, le procès a été déposé jeudi, a dit. Airbus n’a pas été désigné comme défendeur.

DuPont a demandé au tribunal de bloquer l’inconduite présumée de Hutchinson et de demander un montant indéterminé de dommages-intérêts.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

« Nous prenons cette affaire très au sérieux et notre dépôt souligne les mesures que nous prendrons pour faire respecter nos brevets afin de protéger notre investissement substantiel dans l’innovation », a déclaré vendredi un porte-parole de DuPont dans un communiqué.

Hutchinson n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

DuPont affirme que le Nomex XF est utilisé pour empêcher les incendies à l’extérieur du fuselage de se propager aux avions commerciaux. Le procès indique que le Terflame 29 de Hutchinson enfreint un brevet de DuPont en tant que barrière de matériau multicouche similaire qui empêche le feu de se propager de la même manière.

DuPont avait précédemment obtenu plus de 3 millions de dollars de Tonawanda, la société de matériaux Unifrax basée à New York, et une interdiction permanente des barrières coupe-feu vendues à Boeing en violation de l’un des brevets en cause dans le nouveau procès.

L’affaire est DuPont Safety & Construction Inc. c. Hutchinson SA, US District Court for the District of Delaware, No. 1:22-cv-00797.

Pour DuPont : Kathryn Clune de Crowell & Moring, David Moore de Potter Anderson & Corroon

Pour Hutchinson : non disponible

Lire la suite:

Fed Circuit confirme la victoire du jury de DuPont dans l’affaire du brevet Unifrax

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Notre norme : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.