Des milliers de personnes applaudissent Eric Zemmour lors du rassemblement «démonstration de force» à Paris – POLITICO

PARIS – Électeurs débutants, partisans du Rassemblement national désabusés et anciens conservateurs faisaient partie des dizaines de milliers de personnes qui se sont rassemblées dimanche à Paris pour montrer leur soutien à Eric Zemmour.

Alors que les sondages d’opinion montrent une lutte au second tour entre la dirigeante d’extrême droite Marine Le Pen et le président sortant Emmanuel Macron lors de l’élection présidentielle d’avril, Zemmour tente de redynamiser ses électeurs lors d’un grand rassemblement à Paris.

« Nous sommes les plus déterminés de France. Nous sommes les plus forts sur Internet. Nous sommes les plus engagés dans les manifestations politiques. Maintenant que nous nous sommes levés, qui peut nous arrêter ? a-t-il demandé au public enthousiaste lors du rassemblement bien conçu de grands écrans, de musique et de témoignages émotionnels.

« Nous avons fait en trois mois ce qu’aucun autre politicien n’a pu faire en 15 ans. Il nous reste 14 jours pour faire ce que personne d’autre ne fait », a-t-il déclaré à ses partisans en scandant : « Nous y sommes, nous y sommes, nous y sommes ».

Zemmour, qui fait campagne sur des promesses d’une approche intransigeante de l’immigration, de l’islam et de la sécurité, a déclaré que voter pour lui était « essentiel » pour sauver la France, par opposition à un vote futile pour Le Pen.

Le sondage POLITICO indique que Macron devrait obtenir 28 % des voix, contre 19 % pour Le Pen, 14 % pour Jean-Luc Mélenchon de gauche et 11 % pour Zemmour. Macron devrait également remporter le second tour de scrutin contre Le Pen.

Pas comme les autres

Certains dans le public sont venus de loin pour montrer leur soutien à Zemmour, un ancien journaliste qui n’a émergé comme candidat à la présidentielle qu’à la fin de l’année dernière.

Michelle, retraitée normande et ancienne partisane de Le Pen, a déclaré que Zemmour lui avait donné un regain d’intérêt pour la politique et qu’elle s’était rendue à Paris pour l’aider à gagner la « guerre de l’image » contre ses adversaires.

« Il se démarque par rapport aux autres », a-t-il déclaré. « Il aime la France, quelque chose que d’autres ont oublié depuis longtemps. Il est fier de la France et veut défendre son honneur. »

« Zemmour est venu de nulle part, ce n’est pas un politicien, il s’est battu pour empêcher la France de disparaître. Tout le reste ne promet des choses que pour les élus. ”

Le meeting, qui s’est tenu place du Trocadéro face à la tour Eiffel, a également attiré de nombreux jeunes électeurs novices, attirés par ce qu’ils ont appelé l’authenticité de Zemmour.

« C’était un vrai patriote et il avait de belles idées pour sauver la France », a déclaré Baptiste Vilmin, un métallurgiste champenois. « Et ce n’est pas un politicien professionnel, son attitude est différente. »

Vilmin, qui est venu au rassemblement avec un ami, pense également que Zemmour défiera les prédictions des sondages dans les dernières semaines de la campagne. « Je pense que les gens vont se réveiller, il peut les dépasser, il y a de l’énergie autour de lui », a-t-il déclaré.

De nombreux spectateurs ont partagé des soupçons sur les bureaux de vote, les médias grand public et les politiciens de carrière, affirmant qu’ils tentaient de détruire la France.

Une telle méfiance a été reprise par Zemmour lors de son discours d’une heure lorsqu’il a critiqué les politiciens et les organes de presse pour avoir diffusé de la « désinformation » sur ses chances d’être élu.

« [Looking back] on dirait que… Les politiciens ont tout fait pour nous faire croire que les élections étaient un fait accompli, mais nous refusons de nous incliner et de prendre notre destin en main.

Macron en particulier a été la cible de mécontentements. Quand Zemmour cite une liste d’attentats terroristes de ces dernières années pour illustrer l’insécurité et la nécessité d’une approche plus radicale de la criminalité, on entend des cris de « Macron tueur ! Macron tueur ! » dans l’audience.

Avec son populisme de marque, Zemmour espère attirer les électeurs désabusés des conservateurs Les Républicains et du Rassemblement national d’extrême droite. La place du Trocadéro est un lieu symbolique pour les conservateurs, une zone où d’anciens candidats conservateurs ont organisé des rassemblements dans le passé.

Mais alors que les alliés de Zemmour espèrent toujours qu’une abstention peut augmenter leurs chances de se faire champion, beaucoup complotent déjà la défaite.

« On ne parle pas de gagner 10% des suffrages maintenant, on parle de 2-3 points ici, 2 points là », a déclaré un allié qui avait quitté le Rassemblement national pour rejoindre Zemmour.

« Si Zemmour perd les élections, notre projet [for gathering the conservatives and the far-right] inachevé, cela ne prendra que plus de temps », a déclaré l’allié.

Pendant ce temps, une tournée éclair de l’île des Caraïbes françaises de la Guadeloupe s’est avérée plus compliquée que prévu pour le rival de Zemmour, Le Pen. Samedi, les candidats au Rassemblement national sont dénoncé par la gauche manifestants lors d’un entretien à son hôtel.

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.