De la moquerie aux applaudissements : Tudor séduit les supporters marseillais

Les supporters marseillais n’ont pas tardé à exprimer leur mécontentement lorsqu’Igor Tudor a été embauché pour remplacer le célèbre manager Jorge Sampaoli qui a brusquement démissionné en juillet.

Tudor s’est imposé comme un défenseur central impressionnant avec la Juventus, mais le Croate de 44 ans avait un palmarès modeste en tant que manager, même s’il s’en est bien sorti. conduire à droite Veronese à la neuvième place de Serie A la saison dernière.

Sampaoli serait parti en raison d’un désaccord avec la stratégie de recrutement du club, et Tudor a immédiatement frotté les fans de Marseille dans le mauvais sens en laissant tomber le meneur de jeu populaire Dimitri Payet, un protagoniste du Sampaoli et le capitaine du club.

La tension aurait été élevée pendant l’entraînement, car les joueurs se sentaient mal à l’aise de s’adapter à l’intense éthique de travail et à l’approche disciplinaire de Tudor.

Les supporters marseillais perspicaces avaient déjà pris leur décision avant même qu’un ballon ne soit botté, en le sifflant lors de la lecture de son nom avant le premier match de la saison face à Reims.

A l’issue de ce match à Reims, les supporters ont applaudi.

Ils restent derrière Tudor alors que Marseille, troisième, est invaincu en championnat de France et à égalité de points avec le Paris Saint-Germain, qui devance Lens à la différence de buts.

De plus, avec trois buts encaissés, Marseille dispose également de la meilleure défense du championnat avant le match de samedi contre Auxerre à la neuvième place.

Sampaoli était un entraîneur tactiquement astucieux qui a développé un jeu offensif qui a joué sur les forces de l’ancien milieu de terrain français Payet lorsqu’il était en forme.

Mais Payet a 35 ans et ne correspondait pas initialement au jeu pressant de Tudor, qui est soutenu par les arrières latéraux rapides et techniquement solides Jonathan Clauss et Nuno Tavares.

Alors Tudor a mis Payet au banc pour les trois premiers matchs et a donné le brassard à quelqu’un d’autre. Abandonner Payet, un favori des fans qui a marqué 16 buts en carrière la saison dernière, était une décision audacieuse qui a conduit Tudor à se ridiculiser s’il se trompait.

Mais il s’est soutenu, tout comme les réalisateurs marseillais, poursuivant agressivement l’attaquant Alexis Sanchez et le signant de l’Inter.

Le choix du travailleur Sanchez comme avant-centre a donné à l’équipe plus d’équilibre et de mobilité que lorsque l’imposant attaquant Arkadiusz Milik jouait. Milik a été prêté à la Juventus.

Sanchez a facilité la tâche de Tudor pour ramener Payet, jouant derrière Sanchez dans un rôle large à gauche. Les deux se sont bien combinés le week-end dernier lorsque Sanchez a marqué deux fois lors d’une victoire 3-0 à Nice.

Le rusé Tudor a donné à Payet le brassard de capitaine mercredi et a répondu en établissant le vainqueur lors d’une victoire 1-0 à domicile contre Clermont.

Tavares, quant à lui, a été une révélation depuis qu’il est prêté par Arsenal et a marqué trois buts. L’arrière gauche s’allie à merveille avec l’international français Clauss, acheté par Lens, qui chevauche sur l’aile opposée.

Clauss était un joueur clé pour Lens, mais l’équipe du Nord a bien réagi sans lui et a marqué en moyenne près de trois buts lors du match de dimanche à Reims. L’attaquant Florian Sotoca est en pleine forme pour Lens avec cinq buts.

Mais le PSG rampant a marqué 21 buts en cinq matchs, Neymar battant le record de la ligue sept fois avant le match de samedi à Nantes.

___

Plus de football AP : https://apnews.com/hub/soccer et https://twitter.com/AP_Sports

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.