Ciryl Gane ne sous-estime pas son adversaire à l’UFC Paris : « Tellement dangereux »

Nous entrons dans une période passionnante pour la scène MMA européenne. Des combattants prometteurs ont émergé de tout le continent pour faire leurs débuts dans l’octogone et ont atteint le sommet de leurs divisions respectives en un rien de temps. Parmi ceux qui menaient l’offensive en Europe, il n’y avait que les poids lourds Cyryl Ganéqui fera la une de l’UFC Paris le mois prochain.

Dans une interview exclusive avec MMAnytt, Gane a expliqué comment il avait fait face à sa première défaite en carrière contre un ancien coéquipier François Ngannouet comment il se prépare pour son prochain adversaire, l’Australie Taï Tuivasa.

« Juste après le combat [against Francis Ngannou]quelques minutes après le combat, quand j’ai vérifié avec [the doctor], je suis vraiment triste », a déclaré Gane à MMAnytt. « Comme un jeune qui vient de perdre au football… Je me souviens quand j’étais jeune, et j’ai pleuré un peu, vous savez. Après cela, j’ai fait une interview en cage, puis la nuit s’est bien passée. [I was] avec mes amis, ma famille. Nous traînons. Donc c’est bien. J’ai fait quelques erreurs mais c’était vraiment un super combat entre moi et Francis. Mais j’ai fait quelques erreurs et c’est pourquoi j’ai perdu le combat. Mais ça va maintenant. Je suis d’accord avec ça. Je peux arranger ça.

« Bon Gamin » Gane a mis sa défaite, sa première dans les arts martiaux, derrière lui – un processus facilité par le fait qu’il a déployé un effort très compétitif contre les champions en titre. Le talent des poids lourds est maintenant complètement concentré sur son prochain adversaire, « Bam Bam » Tuivasa.

« Pour moi, Tuivasa est vraiment dangereux. Vraiment, vraiment dangereux. Et c’est pourquoi il est numéro trois au classement. Oui, je le prends très au sérieux aujourd’hui. J’avais un très bon terrain de camping et j’ai continué mon camp. Et oui bien sûr beaucoup de gens disent : « Tu as déjà battu un mec comme ça. » Oui, c’est vrai, mais j’ai gagné parce que j’étais vraiment concentré sur mon combat et j’ai vraiment bien fait. C’est pourquoi j’ai gagné. Cela peut sembler facile, mais j’étais vraiment concentré et c’est pourquoi j’ai gagné comme ça [against Derrick Lewis]. Et demain, si je veux gagner contre Tai Tuivasa, je dois être très concentré sur ce gars, car il est très dangereux. Tout le monde connaît mon jeu de jambes et quelque chose comme ça, mais il a aussi ses points forts. Elle aime renverser les hommes. Je dois donc être vraiment concentré tout le temps.

L’UFC Paris sera le premier événement organisationnel en France, où le sport était illégal jusqu’à il y a quelques années. Bien qu’il ait perdu lors de sa dernière apparition, et qu’il s’agisse de sa première apparition dans l’octogone à domicile, Gane ne ressent pas la pression.

« Non, jamais, jamais. Vous savez, maintenant que j’ai un peu d’expérience et que je sais que je ne suis pas ce genre de personne, je ne stresse vraiment pas. Contre François, [despite] tous les sentiments autour du combat, parce que je suis un ancien coéquipier… Je ne stresse vraiment pas pour le titre. Il y a beaucoup de choses qui causent du stress, mais je suis vraiment cool, super calme. Or aujourd’hui, même si c’est ma première fois devant mes fans, en France, à Paris, ce n’est pas mal du tout. Ce n’est pas trop de stress, mais bon. ”


La promesse de Ciryl Gane : « Vous verrez beaucoup de stars venir de France »

La légalisation du MMA en France a ouvert les portes aux jeunes et talentueux combattants de tout le pays. Gane, qui s’entraîne à la MMA Factory de Paris, pense que le sport verra bientôt une nouvelle génération de combattants français faire ses débuts dans l’octogone et remporter le titre.

« En France, dans le sport, on peut faire des choix : foot, foot, athlétisme, judo. Dans chaque sport, vous avez mon pays au sommet. Et il en sera exactement de même en MMA. Il en sera exactement de même pour le MMA. Nous avons déjà de grands champions en kickboxing comme [Jerome Le Banner]au judo comme [Teddy Riner]. On a beaucoup de champions en France, et en MMA ce sera pareil, donc je vais vous dire que oui, bien sûr. Maintenant, nous avons plus de jeunes combattants comme celui-ci et vous verrez beaucoup de stars venir de France. »

« Bon Gamin » Gane n’a pas oublié l’UFC Paris ; Cependant, il y avait un combat dans le futur avec lequel il ne pouvait s’empêcher de lutter.

« Tout le monde sait Jon Jones. Il est une CHÈVRE. Alors aujourd’hui, il va sauter dans la division des poids lourds. Je pense que beaucoup de gens ont dit oui, ils pourraient vouloir voir un combat contre moi. Ça va être un très beau combat parce qu’il me ressemble beaucoup. Alors oui, ce sera un grand plaisir. Je veux vraiment le combattre et j’ai hâte de le voir dans cette division. »

Ce fut un voyage intense et concentré à l’UFC Paris pour Gane, mais cela ne signifie pas que le poids lourd le mieux classé n’a pas le temps de s’amuser et de jouer. Même les combattants ont besoin de décompresser après une longue journée de travail !

« Je joue aux jeux vidéo tous les soirs », dit Gane en riant. “FIFA et Call of Duty : Warzone. J’ai mon équipe dedans, donc chaque fois que je joue, nous nous connectons avec toutes les équipes et nous jouons un peu. Oui, [I’m competitive]. Je ne suis pas très bon en octogone, mais je suis bon. Aujourd’hui, beaucoup de gars aiment [stream games]. Les jeux vidéo font partie de la vie de chaque jeune homme. Vous faites Twitch. Parce que chaque soir où vous êtes dans votre jeu vidéo, il est si facile de l’allumer et les gens peuvent vous rencontrer dedans. C’est vraiment amusant.

Que pensez-vous de la performance de Ciryl Gane face à Tai Tuivasa à l’UFC Paris ?

️ Suivez-nous sur Youtube pour le meilleur et le dernier contenu MMA ️

Éloise Leandres

"Explorateur hardcore. Fanatique de la musique hipster. Érudit du café maléfique. Fervent défenseur de la télévision."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.