« Chaussettes présidentielles » .. Fantasy « vote » en France

Si la campagne présidentielle française vous démoralise, voici une idée qui pourrait vous faire sourire.

Dans la ville française de Lille, une boutique a dévoilé cette semaine un lot de chaussettes avec des photos de candidats à l’élection présidentielle prévue dimanche prochain.

Les chaussettes des sept candidats à la présidentielle, dessinées avec ou sans masque, avec le drapeau français pour les hommes, et un cocktail tricolore pour les femmes, ont suscité une vive polémique.

Maxime Lemerci, le fondateur de la boutique, explique l’idée de fabriquer ces chaussettes bizarres : « J’étais dans les transports en commun et j’ai entendu deux femmes parler de politique, elles parlaient de candidats disant qu’ils faisaient un couple… et soudain l’idée est venu. »

Au fur et à mesure que l’idée germe dans son esprit, Maxime constate que les Français « parlent beaucoup de politique, mais votent moins », et se demande comment il pourrait, à sa manière, contribuer au débat politique.

Depuis, la marque Maxime a présenté une paire de chaussettes pour les candidats Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, Valérie Pecresse, Eric Zymour, Anne Hidalgo, Yannick Gadot et Marine Le Pen.

La boutique vend un ensemble de chaussettes en coton rouge ou bleu à l’effigie des sept candidats, peints avec ou sans masques, avec le drapeau français pour les hommes, et des cocktails tricolores pour les femmes.

Grâce à des ventes élevées, il a pu mener des sondages électoraux pour sa boutique, dans le but de prédire le candidat le plus susceptible d’accéder au second tour de l’élection présidentielle prévue dimanche prochain.

Limbersi explique que « le candidat de droite Zemmour se classe premier en termes de chiffre d’affaires avec 29 %, suivi du président Emmanuel Macron, avec 24 %, puis de Jean-Luc Mélenchon, qui a réussi à réaliser un bond qualitatif des ventes au cours des dernières années. jours, avec 22 %. » « .

Le succès des « Chaussettes présidentielles » a dépassé la ville de Lille pour atteindre la capitale, Paris et d’autres villes françaises, et le magasin a également pris des commandes de Suisse, d’Allemagne, d’Italie, du Canada et des États-Unis, selon le fondateur de la marque.

Cependant, les sondages scientifiques montrent des résultats différents du « vote en nid d’abeille », comme un sondage de l’agence « Elab » publié hier a montré que Macron menait la course avec 28% d’intention de vote, 5 points devant Marie Le Pen, qui a remporté 23%. , ce qui signifie que le deuxième tour aura lieu entre les candidats plus tard ce mois-ci.

Au milieu de la controverse sur l’idée des chaussettes, les propriétaires de magasins de la marque ont été victimes de vols et de vandalisme qui ont coïncidé avec l’affichage des chaussettes, entraînant une fermeture temporaire et la vente d’appareils électroniques uniquement.

Limbersi a déclaré que l’enquête policière était toujours en cours, ajoutant: « Ils ont volé une certaine paire de chaussettes de candidat et pas d’autres », selon le rapport français.

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.