Burling mène les kiwis à la victoire dominante dans la régate SailGP

Peter Burling a mené la Nouvelle-Zélande à sa deuxième victoire consécutive en course SailGP samedi, remportant les trois courses en flotte, puis battant la France et le Danemark dans la course au podium du Grand Prix de voile ROCKWOOL du Danemark à Copenhague.

Le double champion en titre Tom Slingsby et Team Australia ont raté la course au podium pour la première fois en six courses en deux saisons du championnat mondial du magnat de la technologie Larry Ellison. Les Australiens ont terminé quatrièmes au classement général, mais mènent toujours la séquence de quatre points de la saison sur leur rival tasmanien Kiwis.

L’équipage de Slingsby a terminé cinquième, troisième et quatrième de la flotte de huit bateaux, qui manquait à Sir Ben Ainslie après que le bateau britannique ait subi de graves dommages lors des essais libres jeudi.

La Nouvelle-Zélande a remporté la course au podium de 25 secondes lorsque Burling a pris une position dominante à bord de son catamaran à foils de 50 pieds et s’est enfui.

« C’est incroyable de voir l’équipe s’unir et gagner quatre courses d’affilée », a déclaré Burling. « Nous avons eu de bonnes opportunités en début de course et, pour être honnête, la course est facile quand on mène la première marque. Nous avions tout le temps et l’espace du monde. »

En raison du vent léger de vendredi, la course a été condensée de cinq courses en flotte en deux jours à trois courses en flotte et la course sur le podium le samedi.

Les Kiwis se sont battus pour la cinquième place lors de leurs débuts dans la saison 2, ce qui est déconcertant compte tenu de leur pedigree. Burling et son coéquipier Blair Tuke ont mené Emirates Team New Zealand à des victoires consécutives en Coupe de l’America et ont remporté ensemble trois médailles olympiques consécutives, dont une d’or et deux d’argent.

Les Néo-Zélandais représentent désormais une menace majeure pour empêcher Slingsby, lui-même médaillé d’or olympique et ancien champion de la Coupe de l’America, de remporter un troisième championnat consécutif et le prix de 1 million de dollars associé.

Burling a déclaré qu’il pouvait compter les erreurs de son équipage samedi d’un côté.

« C’est assez inhabituel dans notre sport, mais nous sommes vraiment satisfaits des améliorations que nous avons apportées et nous sommes excités pour le reste de la saison », a-t-il déclaré.

Burling a battu Slingsby lors de la course au podium à Plymouth, en Angleterre, le mois dernier, mettant fin à la séquence de cinq victoires consécutives du skipper australien en deux saisons.

Slingsby a laissé entendre lors d’une conférence de presse d’avant-course que les kiwis pourraient venir.

«Nous savions que la Nouvelle-Zélande se cachait. Ils semblent enfin assembler les pièces du puzzle et sont devenus une grande menace pour nous », a déclaré Slingsby.

Les États-Unis, menés par le double champion de la Coupe de l’America Jimmy Spithill, ont terminé cinquièmes au classement général.

La prochaine régate aura lieu à Saint-Tropez, France, du 10 au 11 septembre.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.