Bouygues relève son objectif de télécommunications après avoir dépassé ses attentes en matière de bénéfices

Le logo Bouygues est visible dans son espace d’exposition, lors de la conférence Viva Technology dédiée à l’innovation et aux startups au parc des expositions porte de Versailles à Paris, France, le 15 juin 2022. REUTERS/Benoit Tessier

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

2 août (Reuters) – Le conglomérat français Bouygues (BOUY.PA) a annoncé mardi un résultat de base supérieur aux attentes au premier semestre et a relevé l’objectif de sa division télécommunications pour l’ensemble de l’année.

Le groupe de construction, de télécommunications et de médias a affiché un résultat opérationnel courant – résultat opérationnel hors charges exceptionnelles principalement liées à l’activité de fusions et acquisitions – de 492 millions d’euros (505 millions de dollars) pour les six mois au 30 juin. Cela a battu la prévision médiane de 409 millions d’euros dans un sondage d’analystes compilé par la société.

Le Groupe s’attend désormais à ce que le résultat avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA) après location de Bouygues Telecom progresse de plus de 8 % d’ici 2022, alors qu’il prévoyait auparavant une croissance d’environ 7 %.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

L’activité télécommunications du groupe familial a réalisé un chiffre d’affaires de 3,64 milliards d’euros au premier semestre, en hausse de 5% par rapport à la même période l’an dernier.

Par ailleurs, Bouygues Telecom a modifié son objectif de croissance de 5% du chiffre d’affaires des services à plus de 5% du chiffre d’affaires facturé aux clients, ce qui, selon lui, était « plus représentatif de sa performance ».

Les activités de construction et de services du groupe, qui représentaient 74% du chiffre d’affaires total, ont réalisé un chiffre d’affaires de 13,72 milliards d’euros, en hausse de 7% sur un an, tiré principalement par la filiale Cola (COLP.PA).

Le résultat net part du groupe s’élève à 147 millions d’euros, y compris les coûts liés à l’acquisition du groupe de services énergétiques Equans et au projet de fusion entre la branche TV TF1 (TFFP.PA) et son concurrent M6 (MMTP.PA).

C’est une baisse de 64% par rapport aux six premiers mois de l’année dernière, lorsque le bénéfice net avait été dopé par la vente de plusieurs centres de données et une participation dans le constructeur de trains Alstom (ALSO.PA).

TF1 et Bouygues ont déclaré la semaine dernière que les autorités françaises de la concurrence étaient préoccupées par le projet de fusion de TF1 et M6. Lire la suite

(1 $ = 0,9738 euro)

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Valentine Baldassari et Elitsa Gadeva Montage par Christian Schmollinger et David Goodman

Notre norme : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.