Barkhane tue 15 militants de l’Etat islamique au Mali

Paris-AFP
L’état-major français a annoncé vendredi que les forces de Barkhane, qui sont en train de se retirer du Mali, avaient « neutralisé » 15 militants appartenant à l’organisation terroriste « ISIS » près de la frontière avec le Niger.
Le colonel Pascal Yani, porte-parole de l’état-major français, a indiqué qu’un drone « Reaper » appartenant à Barkhane « a été repéré jeudi après-midi lors d’une mission de reconnaissance d’un convoi de 13 motos près de la frontière entre le Mali et le Niger ».
Il a ajouté que la collecte de diverses informations a permis de confirmer qu’il s’agissait d’éléments de l’organisation ISIS dans le Grand Sahara en route vers la région de Ménaka. « Les 15 terroristes ont été neutralisés », a-t-il déclaré, ajoutant que l’opération aurait pu empêcher l’attaque. Pascal Jani a déclaré que l’opération de jeudi « était un nouveau succès tactique pour les forces de Barkhane, qui participent toujours à la lutte contre les groupes terroristes armés ».
Environ 2 400 militaires français sont déployés au Mali, sur 4 600 au Sahel.
Le 17 février, le président français Emmanuel Macron a annoncé qu’ils démissionneraient « en raison des nombreux obstacles placés par les autorités de transition au Mali » ou les terroristes d’Al-Qaïda.
La France veut rester présente au Sahel, en travaillant avec les pays voisins du golfe de Guinée et d’Afrique de l’Ouest où la menace de propagation extrémiste réside.

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.