Bamako dément leur présence.La France accuse le « Wagner » russe de « piller » le Mali | nouvelles politiques

Aujourd’hui, dimanche, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a accusé le groupe de mercenaires russes « Wagner » de « piller » le Mali, ajoutant qu’il ne cherchait pas à remplacer la France et les pays européens déployant des troupes dans la région du Sahel en Afrique.

Le Drian a déclaré – dans une interview publiée par le journal « Le Journal de Dimanche » – que le groupe controversé « était composé d’anciens militaires russes, armés par la Russie et possédant des ressources logistiques russes ».

Le ministre français a ajouté que le groupe Wagner utilise actuellement des ressources financières en échange de la protection de l’armée qui dirige actuellement le pays, et a déclaré : « Ils pillent mon argent ».

Le Drian considère que « Wagner a profité de la faiblesse de certains pays pour s’implanter, non pas pour remplacer les Européens (au Sahel), mais pour renforcer l’influence de la Russie en Afrique ».

Soutien militaire

Et le ministre français des affaires étrangères avait précédemment accusé mi-janvier le groupe Wagner de « soutenir » des groupes militaires cherchant à « prendre le pouvoir » au Mali sous prétexte de combattre des groupes armés.

La France et ses alliés européens accusent le conseil militaire d’utiliser des mercenaires du « groupe Wagner », proche du Kremlin et dispersés dans d’autres zones de conflit, et sont accusés d’exactions en Centrafrique.

La junte militaire au pouvoir au Mali nie la présence de mercenaires wagnériens dans le pays, affirmant qu’elle est liée à la présence d’entraîneurs russes similaires à ceux européens.

Les médias suggèrent que le conseil militaire au Mali emploie environ 400 mercenaires de la compagnie russe Wagner, ce qui irrite également la France, l’Union européenne et les États-Unis, même si le gouvernement malien le nie.

Le chef du commandement militaire américain en Afrique, le général Stephen Townsend, a déclaré la semaine dernière que « Wagner était au Mali », ajoutant : « Ils étaient là-bas, nous pensons qu’ils sont quelques centaines maintenant ».

relation tendue

La France a tenté en vain d’empêcher les Bamako d’utiliser les mercenaires de Wagner, affirmant que leur présence dans le pays « serait incompatible » avec le séjour des troupes françaises au Mali pour combattre les groupes armés.

Les relations entre la France et le Mali ont été tendues ces derniers temps, après la prise de contrôle du pays par l’armée, comme l’a déclaré la ministre française de la Défense Florence Parly – hier samedi – qu’il y a une limite de prix que son pays et ses partenaires européens peuvent supporter. payer pour vivre au Mali.

En revanche, mercredi dernier, le conseil militaire a demandé à la France de cesser de s’immiscer dans les affaires de son ancienne colonie, et de garder pour elle « l’écho colonial ».

Le conseil militaire du Mali a récemment demandé à la France de revoir l’accord de défense conclu avec Paris. Le conseil a également demandé, il y a quelques jours, aux troupes danoises participant à la force européenne « Takuba » dirigée par la France de quitter le Mali, ce dont certaines sources françaises ont connaissance. le fichier est considéré comme une « insulte ».

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.