Augmentation des abonnements Amazon Prime au Royaume-Uni et en Europe – L’entreprise accuse l’inflation

Amazon.com Inc. a déclaré avoir augmenté les frais d’abonnement Prime au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, en Espagne et en Italie en raison de l’inflation et des coûts d’exploitation associés.

Amazon.com Inc. a déclaré avoir augmenté les frais d’abonnement Prime au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, en Espagne et en Italie en raison de l’inflation et des coûts d’exploitation associés.

Le prix annuel du service de livraison gratuit passera à 95 £ (114,06 $) contre 79 £ au Royaume-Uni à partir du 15 septembre, a annoncé mardi la société dans un communiqué. Les prix bondiront de 31 % en moyenne dans les pays européens concernés et suivront des augmentations similaires aux États-Unis annoncées en février.

« D’après ce que nous avons vu aux États-Unis, il n’y a pas de phénomène d’opt-out car de plus en plus de services sont mis à disposition via Prime et ces services permettent toujours aux consommateurs de faire des économies très importantes », a déclaré par téléphone un porte-parole d’Amazon.

En avril, Amazon a déclaré aux investisseurs qu’une frénésie d’embauche et de construction d’entrepôts alimentée par la pandémie le rattrapait alors que la croissance des ventes du commerce électronique ralentissait inévitablement en raison du rythme effréné de l’épidémie de coronavirus. Les coûts du carburant et de la main-d’œuvre ont mordu, et la flambée de l’inflation s’est poursuivie depuis.

Les entreprises ne sont pas les seules à augmenter les prix. Des entreprises telles que Netflix Inc. a augmenté le coût de ses forfaits cette année, la chaîne de sandwichs Pret A Manger a augmenté ses frais d’abonnement et la compagnie de téléphone britannique a lancé sa plus forte hausse de prix depuis des années.

L’abonnement annuel d’Amazon Prime passera de 69 euros (70 121 dollars) à 89,90 euros en Allemagne, de 49 euros à 69,90 euros en France et de 36 euros à 49,90 euros en Espagne et en Italie, a indiqué la société.

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.