Après l’exclusion de la Coupe du monde et les dates sportives les plus importantes… La Russie a recours à la justice internationale

Publié dans:

Après avoir été exclue des compétitions sportives européennes et internationales, dont la Coupe du monde au Qatar, la Russie a décidé jeudi de recourir à la justice, par l’intermédiaire du Tribunal arbitral international du sport, pour abolir ces sanctions, qu’elle juge « discriminatoires ». L’Association russe de football a estimé que la FIFA et l’UEFA n’avaient « aucune base légale » pour faire appliquer cette exclusion. De son côté, le ministre des Sports a annoncé la démarche devant la justice pour ramener la Russie aux Jeux paralympiques d’hiver, qui s’ouvriront vendredi.

Moscou n’a pas accepté les procédures des institutions sportives internationales qui l’excluaient des compétitions et a décidé jeudi de saisir le Tribunal arbitral international du sport pour contester la sanction. L’équipe nationale a été privée du tour de qualification européen pour la Coupe du monde 2022 Dans le football et dans toutes les compétitions internationales.

La Russie devait affronter la Pologne hôte le 24 mars en demi-finale de la troisième piste du tour européen de qualification pour le mariage mondial prévu au Qatar, mais lundi les Fédérations internationales (FIFA) et l’Union européenne (Wifa) ont décidé de l’exclure de participer à toutes leurs compétitions en réponse à l’invasion de l’Ukraine.

Face à cette situation, elle soulève un certain nombre d’interrogations sur l’avenir de sa participation continentale et internationale. Y aura-t-il une nouvelle résolution à Pékin, où en moins de 24 heures Russes et Biélorusses ont été acceptés puis exclus des Jeux paralympiques d’hiver, en réponse à l’invasion de l’Ukraine ?

Les matches des barrages européens des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 se joueront-ils fin mars, comme ordonné par la FIFA, sans la Russie, l’organisation de la dernière édition ?

Les autorités sportives de Moscou se disent déterminées à annuler ces sanctions, les jugeant « discriminatoires » et injustes envers leurs athlètes.

Exclure « sous pression »

Et la Fédération de Russie a indiqué dans son communiqué qu’elle exigerait le retour de toutes les équipes nationales masculines et féminines dans toutes les compétitions, appelant le Tribunal arbitral du sport à « agir rapidement » sur ce dossier, trois semaines avant le match prévu contre la Pologne, dont la fédération locale a annoncé que son pays n’affrontera en aucun cas les Russes.

La Fédération de Russie a estimé que la FIFA et l’UEFA ne s’étaient appuyées sur « aucune base légale » pour activer cette exclusion, qui viole les droits fondamentaux de sa fédération, qui a été prise « sous pression » par des fédérations concurrentes comme la Fédération polonaise, exprimant son regret qu’il n’a pas été en mesure de présenter sa position devant les deux instances du football.

Et son homologue polonais a doublé la mise en disant que son pays ne jouera en aucun cas contre la Russie lors des demi-finales des barrages européens de ce mois-ci le 24 de ce mois, une position qu’il partage avec ses homologues suédois et tchèque, les deux adversaires de la Russie. devront probablement affronter s’ils dépassent la Pologne en huitièmes de finale.

Lundi, la Russie a dénoncé les effets « discriminatoires » de la mesure « sur un grand nombre d’athlètes, d’entraîneurs et d’employés de clubs ou de l’équipe nationale ».

De son côté, le ministre russe des Sports Oleg Matitsyn a annoncé un appel similaire à la justice sportive pour ramener la Russie dans le pays. Jeux paralympiques d’hiver Qui s’ouvre vendredi, en espérant une décision « avant la cérémonie d’ouverture » au moment où les athlètes russes (et biélorusses) ont été exclus du Comité international paralympique.

Jeudi en fin d’après-midi, le Tribunal arbitral du sport a indiqué à l’AFP qu’il n’avait encore reçu aucun recours russe.

En cas de recours, les juridictions saisies auront entre les mains un dossier très délicat : le retour aux compétitions des athlètes russes et des équipes nationales russes sera la première victoire russe après plusieurs jours d’exil général.

En revanche, le maintien de ces sanctions créera sans aucun doute un précédent dans le monde du sport, souvent réticent à s’aventurer dans l’arène politique.

Pour justifier leurs décisions, la FIFA et la FIFA ont simplement noté que « le Bureau du Conseil de la FIFA et le Comité exécutif de l’UEFA sont les organes décisionnels suprêmes de ces deux organisations lorsqu’il s’agit de questions urgentes ».

Quand la Russie pourra-t-elle revenir dans le football européen ?

En réponse à une question posée jeudi au forum du Financial Times Business Summit à Londres, le président slovène de l’UEFA, Aleksandar Ceferin, a déclaré qu’il ne savait pas quand la Russie et les clubs russes pourraient être réintégrés dans les compétitions européennes. « Pour le moment, c’est impossible à dire », a-t-il ajouté.

« Notre décision prise à ce moment-là était la seule décision correcte, une décision unanime des membres du Comité exécutif de l’UEFA. Que se passera-t-il demain, personne ne le sait. Je ne peux pas donner de réponse. Pour l’instant, cela reste ainsi et nous attendons la paix . » .

En revanche, l’Union européenne a annoncé jeudi que les équipes biélorusses devaient disputer leurs matches européens sur un terrain neutre. Jusqu’à présent, la FIFA n’a annoncé aucune action contre la Biélorussie.

La Coupe du Monde de la FIFA 2022 se déroulera au Qatar du 21 novembre au 18 décembre et les Russes auront une chance de se qualifier s’ils battent la Pologne en demi-finale de la troisième piste des éliminatoires européens et le vainqueur de la deuxième demi- finale entre la République tchèque et la Suède à la fin du mois.

La Russie, hôte de la dernière Coupe du monde en 2018, a été la cible de multiples sanctions de la part du monde du sport depuis le début de l’intervention militaire en Ukraine, dont des courses annulées (il était prévu d’en accueillir), l’exclusion d’athlètes indésirables et équipes et la résiliation des contrats de sponsoring.

FRANCE 24 / AFP

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.