48 personnes interpellées cet été accusées d’alimenter des feux de forêts en France

La police française a arrêté 48 personnes en lien avec les feux de brousse qui ont commencé cet été, dont 12 ont été inculpées du crime et risquent jusqu’à deux ans de prison.

Gendarmerie nationale confirmer le numéro a déclaré à l’AFP aujourd’hui (vendredi 23 septembre), après un été marqué par plusieurs graves incendies de forêt, notamment dans le sud-ouest.

Lire la suite: Les feux de brousse français éclatent alors que le ministre prévient que d’autres sont à venir

Sur les 48 personnes arrêtées ou suspectées, 12 ont été inculpées de crimes passibles d’une peine pouvant aller jusqu’à deux ans de prison. Les accusations les plus graves sont portées contre un homme qui a été arrêté en août et reconnu coupable d’une série d’incendies en Gironde.

Parmi les autres suspects figurent un homme de 44 ans qui a avoué avoir déclenché un incendie qui a détruit 1.200 hectares en Ardèche, et un ancien pompier volontaire de 33 ans dans l’Hérault, qui va désormais être jugé à Béziers.

Le lieutenant-colonel Marie-Laure Pezant, porte-parole de la gendarmerie, a déclaré : « Nous avons des profils très variés, des jeunes, des mineurs, des retraités ; tous les milieux socio-économiques sont représentés. La plupart sont des hommes.

« Certains ont des profils psychologiques plus faibles, et certains ont des problèmes de santé mentale. »

Des investigations médicales sont en cours, en partie pour distinguer les pyromanes des incendiaires. Le premier brûle pour satisfaire une « envie » personnelle ou pour le plaisir, tandis que le second brûle pour une raison ou un motif spécifique.

Lire la suite : Incendie suspecté en Dordogne après le déclenchement de quatre incendies de forêt en une journée

L’office national des forêts l’Office national des forêts estime que 90% des incendies de forêt sont causés par l’homme et 30% sont déclenchés intentionnellement.

Comme la plupart des incendies survenus cet été étaient ruraux, la gendarmerie a traité la plupart des cas, à l’exception de l’incendie de La Teste-de-Buch (Gironde), qui a été remis à la police pour complément d’enquête pénale.

D’ici 2022 jusqu’à présent, plus de 65 000 hectares de forêts et de végétation ont été endommagés. C’est un record pour cette période de l’année.

Les données satellitaires du Système européen d’information sur les incendies de forêt (EFFIS) montrent que la Gironde a été particulièrement touchée, avec 30 000 hectares détruits, dont 21 000 rien qu’à Landiras.

L’incendie de Landiras est l’un des pires de cette saison jusqu’à présent. Il s’est propagé rapidement et a brûlé pendant plus d’une semaine, recommençant plusieurs fois.

Lire la suite: Maisons détruites alors que les feux de brousse du sud-ouest de la France ont fait rage pendant la nuit

Même en été et en automne, les incendies de forêt continuent de causer des dégâts, en particulier dans le sud-ouest.

Lire la suite: Un conducteur de passage arrête un incendie criminel dans un champ du sud-ouest de la France

Article précédent

CARTE : Comment voir la localisation des feux de forêts en France en temps réel

Feux de forêt dans le sud de la France : 10 000 hectares brûlés et ça compte

Le point sur l’incendie de Gironde : 1.200 riverains évacués, 3.600 hectares incendiés

Bretagne, Dordogne, Isère : des évacuations alors que de nouveaux feux de forêt frappent la France

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.