3 dossiers en attente de résolution à Zamalek

Le Château Blanc connaît 3 pratiques en attendant une définition rapide après le retour du conseil d’administration de Mortada Mansour pour reprendre les fonctions de direction de Zamalek, qui concernent l’aspect technique, le staff technique et aussi le renouvellement.

« The Seventh Day » surveille les trois fichiers nécessitant une solution rapide à Zamalek avec le rapport suivant :

Nomination de l’entraîneur adjoint

Amir Azmi Mujahid, protagoniste de Zamalek et ancien directeur technique de l’équipe des chemins de fer, a approché le poste d’entraîneur adjoint avec le français Patrice Carteron, directeur technique de la première équipe du Zamalek Club, après avoir conclu un accord entre Zamalek et Amir sur tous les détails du contrat.

Zamalek a obtenu l’approbation de Carteron pour l’entrée en assistance d’Amir Azmy, alors que le directeur technique s’est félicité de la présence d’Amir à ses côtés, assurant à l’administration Zamalek qu’elle le connaissait bien, à la fois en tant que joueur et en tant qu’entraîneur après sa retraite.

Amir Azmy devrait rejoindre l’appareil auxiliaire après l’arrivée de Carteron au Caire, en provenance des Emirats, après le repos obtenu depuis 5 jours suite à la suspension du championnat en raison du souci de l’équipe de participer au championnat de Coupe Arabe actuellement qui se déroulera se tiendra au Qatar.



Annulation du camp émirati

Alors que le conseil d’administration du club de Zamalek attend le retour du manager de l’équipe, le Français Patrice Carteron, au Caire, pour trancher le sort du terrain de l’équipe, qui se tiendra aux Emirats arabes unis en janvier prochain, comme il le souhaite. le conseil de résilier le contrat avec la société organisatrice du camp.

Le conseil d’administration de Zamalek devrait présenter le dossier au Français Carteron pour prendre la décision appropriée, soit de poursuivre le contrat avec la société organisatrice, soit d’annuler le contrat, et de dédommager l’équipe avec un autre terrain de préparation.

Le conseil d’administration de Zamalek envisage de résilier le contrat avec la société organisatrice du prochain camp d’équipe aux Émirats, pour plusieurs raisons, dont la première est que Zamalek n’a pas reçu de compensation financière du camp et que la société organisatrice a eu un incident malheureux avec Zamalek pendant l’ère Mortada Mansour a contracté avec le club dans un domaine européen, puis j’ai violé les termes du contrat et le domaine a été annulé, et le service juridique du club étudiera le contrat de terrain pour travailler sur sa résolution juridique.

Renouvellement du contrat de Bin Sharqi

L’administration de Zamalek se prépare également à achever la pratique de renouvellement des joueurs dont les contrats expirent à la fin de la saison en cours, dirigée par le Marocain Ashraf bin Sharqi, le milieu de terrain de l’équipe, qui est l’une des pratiques les plus importantes que les dirigeants de Zamalek veulent régler au début de janvier prochain car ils auront le droit de signer pour n’importe quel club en janvier prochain. .

L’administration Zamalek profite de la longue pause de la ligue pour clore l’affaire avec la négociation Achraf ben Sharqi De signer les contrats après son retour de participation à la Coupe d’Arabie avec son pays, notamment avant le match des Entrepreneurs Arabes de la septième manche du championnat, qui se déroulera le 21 décembre.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.