[Jeux de la Francophonie Abidjan 2017] – Rencontre avec Punch Mak un artiste plasticien congolais

Dans le cadre des Jeux de la Francophonie se tient un concours d’expression artistique incluant différentes disciplines telles que la Peinture, la Sculpture, la Photographie et la Littérature. Les différents participants en provenance de tous les pays francophones présentent leurs œuvres du 21 au 30 juillet 2017 à la Bibliothèque Nationale de Côte d’Ivoire sur un créneau de 10h00 à 18h00. Découvrez mon coup de cœur pour les œuvres de l’artiste congolais Punch Mak .

Vernissage des œuvres en concours à la BNCI – Jeux de la Francophonie Abidjan 2017

 

Sublime Femme à l’honneur

Les œuvres de Punch Mak sont sublimes. Notamment sa toile réalisée sous le format 2×1.35 mètre. Une œuvre impressionnante qui laissa aucun visiteur indifférent. Ce qui me fait penser qu’il recevra la médaille d’or.
Mais pour la petite histoire, tout le monde cherchait à savoir qui était l’artiste qui se cachait derrière cette magnifique toile intitulée « sublime ». La réponse était dans ma boîte mail que , je n’avais pas consulté faute de temps. A mon retour du vernissage le 21 juillet 2017, j’ai constaté avoir reçu un mail d’une correspondance avec une charmante dame, Linda qui travaille au sein du centre d’art contemporain, LES ATELIERS SAHM, initié par la plasticienne et écrivaine congolaise, Bill Kouelany. Je n’ai ouvert le courriel que le lundi suivant. J’ai été stupéfaite de voir qu’un artiste qu’il représentait était à Abidjan dans le cadre des jeux de la francophonie : C’était Punch Mak, l’artiste que tout le monde cherchait. Vous n’imaginez pas ma joie. J’ai donc tout fait pour le rencontrer les jours qui suivirent. Je vous réserve donc un article très fourni concernant Les Ateliers Sahm ainsi que Bill Kouelany. En attendant, profitons des jeux et de Punch Mak qui magnifie la femme à travers des œuvres impressionnantes et marquantes.

Courte rencontre avec Punch Mak

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre toile principale intitulée « Sublime 1 » ?

Le titre de la toile « Sublime 1 » car c’est une vraiment une beauté sublime et extraordinaire. Elle est la première d’une longue série. Comme il l’explique, l’artiste exploite un canal pour véhiculer des messages au monde. C’est ainsi que cette série de différentes toiles a été réalisée pour raconter l’histoire de cette femme.

Pouvez vous nous parler de votre technique ?

La technique est de l’acrylique sur toile avec des pointillés. Un travail minutieux  qui prend beaucoup de temps. Et ‘Sublime 1’ a pris 3 mois pour être réalisée. Cette grande toile devait pour moi transmettre une énergie pour justement montrer la force de la femme. C’est pourquoi il fallait qu’elle exprime quelque chose à distance mais également lorsque l’on s’approchait d’elle. Les différentes matières exploitées sont ainsi là pour développer le côté sensuel de cette femme à travers le touché. Il faut éveiller les sens.

 

Pourquoi cette obsession pour la femme?

J’ai beaucoup de respect pour la femme, elle est la procréatrice du monde. Sans la femme je ne serais pas là, je ne pourrais exister. C’est une envie de lui rendre un hommage même si je peins aussi les hommes. Mais la femme est une créature de l’humanité et une source d’inspiration. Elle mérite ainsi respect et protection.

Punch Mak – Jeux de la Francophonie Abidjan

A lire

One comment on “[Jeux de la Francophonie Abidjan 2017] – Rencontre avec Punch Mak un artiste plasticien congolais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s