[Jeux de la Francophonie Abidjan 2017] Mon coup de cœur : « Harmonie Humaine » de Mbaye Babacar Diouf

Dans le cadre des Jeux de la Francophonie se tient un concours d’expression artistique incluant différentes disciplines telles que la Peinture, la Sculpture, la Photographie et la Littérature. Les différents participants en provenance de tous les pays francophones présentent leurs œuvres du 21 au 30 juillet 2017 à la Bibliothèque Nationale de Côte d’Ivoire sur un créneau de 10h00 à 18h00. Découvrez mon coup de cœur pour l’œuvre de l’artiste sénégalais Mbaye Babacar Diouf intitulée « Harmonie Humaine ».

‘Harmonie Humaine’ de Mbaye Babacar Diouf – Jeux de la Francophonie Abidjan 2017

« Harmonie Humaine », entre impression et expression

Lors de ma promenade à travers les œuvres, j’ai eu un coup de cœur pour l’œuvre de Mbaye Babacar Diouf s’intitulant « Harmonie Humaine ».

Mon œil a tout de suite été attiré par la forme circulaire sur fond noir, moi qui aime tant les œuvres en noir et blanc. J’ai d’abord pensé à une lune. J’ai donc tout de suite capturé l’œil avec l’appareil photo pour l’apprécier sur l’écran de l’appareil. Je me suis dit effectivement cela ressemble à une lune et à ses cratères. Je me suis ensuite rapprochée de l’œuvre et j’ai pu distinguer une multitude de petites silhouettes, qui m’ont fait pensée à l’artiste Keith Haring. Ces petits hommes sont nombreux, étirés, proches, distants… ils couvrent l’étendu de la toile d’une façon harmonieuse ce qui donne une certaine légèreté à la toile que j’ai beaucoup apprécié. Et j’y ai vu une forme de plénitude probablement du fait de l’usage du noir et du blanc qui me profère toujours une forme d’équilibre des couleurs et des forces.

En vue d’en savoir plus, je me suis rapprochée de l’artiste à qui j’ai posé quelques questions que vous pouvez apprécier ci-après.

A lire :

‘Harmonie Humaine’ de Mbaye Babacar Diouf – Jeux de la Francophonie Abidjan 2017

Courte rencontre avec Mbaye Babacar Diouf

Pouvez vous me dire pourquoi votre œuvre s’intitule « Harmonie Humaine »?

« Harmonie Humaine » parce que, pour moi, on a besoin de l’autre pour avancer, quelque soit nos différences de culture, on s’enrichie toujours lorsque l’on est en contact avec l’autre. C’est l’autre qui nous aide, qui nous appuie, qui nous tend la main. Et même si parfois l’autre nous donne des coups et nous trahis, cela reste tout de même enrichissant car il s’agit d’une leçon, un apprentissage.

Comment décrirez-vous votre technique et pourquoi utilisez-vous le noir et le blanc?

Au niveau technique, j’utilise la silhouette humaine, le corps humain comme élément graphique et je réalise une œuvre. Vous remarquez qu’il n’y a presque pas de couleur. C’est seulement un travail de crayon sur toile. Au début, par rapport à mon travail, j’utilisais beaucoup de couleurs et de dégradés mais à un moment donné, j’en ai eu assez de la couleur et j’avais un besoin de repartir à la simplicité. Pour moi, la vie c’est la simplicité, c’est l’expression même de la simplicité, de ce qui est naturel et spontané. C’est pourquoi mon travail est uniquement réalisé avec un matériel simple : le crayon.
J’utilise aussi ce que l’on appelle l’esthétique du nombre et l’esthétique de la gestion de l’espace pour créer une densité dans mon travail tout en laissant respirer la toile pour que chacun puisse admirer chaque détail de la toile par ce que je me concentre sur chaque détail pour que le tout soit précis et que le public puisse également être sensible à ces détails.

J’ai l’impression de voir une lune. Est-ce-que c’est ce que vous vouliez nous faire voir ?

Avec l’éclairage, nous avons l’impression de voir une lune mais moi j’aime bien travailler sur les impressions. De loin certaines personnes pensent à des nuages, d’autres à une lune ou à des feuilles d’arbres et parfois même certaines personnes ont des sensations de sculpture. Et pour moi, c’est extrêmement important d’offrir au regard une multitude de facettes et de sensibilité avec à la fois une densité et une souplesse visuelle.
Le fond noir met donc en relief le travail de la toile. Le fait de faire cette scénographie sur fond noir permet de mettre en relief les éléments de la toile et de lui donner une autre dimension.

Combien de bonhomme compte votre toile?

(Rires) Je ne sais pas. Je n’ai pas compté car à chaque fois que je dessine un bonhomme, je dois apprécier l’âme de ce bonhomme et ainsi lui permettre d’exister. C’est pourquoi je ne les compte pas. Ils sont uniques et complémentaires et forment un seul corps.

‘Harmonie Humaine’ de Mbaye Babacar Diouf – Jeux de la Francophonie Abidjan 2017

Cet échange avec Mbaye Babacar Diouf ne m’a pas laissé insensible à son travail. J’ai vraiment eu un coup de cœur particulier pour son œuvre. Elle est contemporaine, simple et poignante dans son message. En effet, les êtres humains doivent vivre en harmonie physique et psychique car c’est l’ordre des choses. Il joue aussi sur la révélation des couleurs dans le sens où le noir ne peut exister sans el blanc et inversement. Cette œuvre est une belle métaphore sur la quête d’harmonie des hommes dans leur recherche d’identitaire.

 

 

One comment on “[Jeux de la Francophonie Abidjan 2017] Mon coup de cœur : « Harmonie Humaine » de Mbaye Babacar Diouf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s