Un atelier Maquillage-Expo- Photo sur les Wodabe Bororo – le 8 et 9 juillet 2017 au Bushman Café dans le cadre du Marché Artisanal et Bio – Made in Africa

 

Afric Art, Bushman Café et Originvl – Arts & Culture reviennent avec un nouveau concept d’exposition vente intitulé « Le Marché Artisanal et Bio – Made in Africa » qui se tiendra les samedi 8 et dimanche 9 juillet 2017 au Bushman Café de 10h30 à 17h30. Dans se cadre se tiendra un atelier maquillage- expo-photo autour des Wodabe Bororo. Mais qui sont-ils? 

Peuls Bororos – source : internet

Les Wodabe Bororo

Les Wodabe Bororo sont un sous-groupe du peuple Peul Fulani o(u Fula) et sont désignés parfois sous le nom de Bororo – à ne pas confondre avec les Bororos d’Amazonie – ou Mbororos.

Les Bororo sont traditionnellement des éleveurs nomades et des marchands, dont les migrations les mènent du sud du Niger, au nord du Nigeria, dans le nord-est du Cameroun, au sud-ouest du Tchad.

Les Wodaabe du Niger sont réputés pour leur beauté (aussi bien les hommes que les femmes), leur artisanat élaboré et leurs riches cérémonies. Comparativement à d’autres populations africaines, ils ont été abondamment décrits, photographiés et filmés.

Peuls Bororos – source : internet

Cérémonie de séduction, mariages d’amour ou arrangés

Après des heures de préparation, les jeunes hommes se présentent en ligne, maquillés, parés de bijoux et de leurs plus beaux atouts. Ils chantent et dansent lentement, puis offrent aux femmes leurs sourires crispés et leurs yeux écarquillés afin de mettre en avant l’esthétique de leur visage.

Les couleurs utilisées sont également symboliques :

  • L’ocre rouge qui recouvre le visage est associée au sang et à la violence, il est seulement utilisé pour les occasions spéciales.
  • L’argile jaune qui est utilisé par certains danseurs pour se peindre des motifs sur le visage est la couleur de la magie et de la transformation.
  • Le noir, utilisé pour assombrir les lèvres et souligner les yeux est la teinte préférée des danseurs car il est le contraire du blanc qui symbolise la perte et la mort.

Les jeunes filles, parées d’innombrables bracelets et de tatouages pour accentuer leur beauté, se préparent aux rites de la séduction. Après la danse, elles choisiront celui qui, pour une nuit ou pour la vie, partagera leur couche.

Les mariages Wodaabes sont arrangés par les parents, mais le Gerewol offre la possibilité pour ces jeunes gens de faire un mariage d’amour, c’est pourquoi cette cérémonie peut être dangereuse. Le Gerewol peut conduire à des flirts romantiques, mais votre propre homme peut être choisi par une autre femme. Ces mariages d’amour servent à rehausser le statut sexuel et social des Wodaabe, ils peuvent durer une journée, une semaine ou une vie.

La mariée reste avec son mari jusqu’à ce qu’elle soit enceinte, elle retourne alors chez sa mère, où elle reste pendant 3 à 4 années. Elle donne naissance à l’enfant chez sa mère et devient alors une boofeydo ce qui signifie littéralement, «quelqu’un qui a fait une erreur».

Source : Le blog Africa Ubangi Collection

Peuls Bororos – source : internet

L’atelier maquillage-expo-photo

L’atelier que nous vous proposons consistera à découvrir la culture Bororo à travers sa Cérémonie de la Séduction. L’idée ici est d’inviter les visiteurs à se maquiller comme les hommes et les femmes de ces peuples et de se prendre en photo pour le souvenir.

 

A lire : 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s