[Art Paris Art Fair – L’Afrique à l’honneur] – Dalila Dalléas Bouzar récipiendaire du Prix L’Art est vivant 2017

Art Paris Art Fair est un rendez-vous des Arts contemporains qui a pour vocation de rendre l’art contemporain accessible à un public élargi. L’édition 2017 qui s’est tenue du 20 mars au 2 avril 2017 a mis L’Afrique à l’honneur. Elle a été l’occasion de mettre en lumière des talents émergents issus du continent africain et de la diaspora. C’est ainsi que Dalila Dalléas Bouzar reçu le Prix L’Art est vivant 2017. Retour sur ce prix.

Art Paris Art Fair – Stand de la Galérie Cécile Fahkoury avec la série Princesses de Dalila Dalléas Bouzar

Le Prix « L’Art est vivant » 2017 décerné à Dalila Dalléas Bouzar

Art Paris Art Fair a été initié en 2012 avec pour vocation de rendre l’art contemporain accessible à un public élargi. Cette foire d’art contemporain, qui a réunit 139 galeries de 29 pays au sein du Grand Palais, s’est tenue du 30 mars au 2 avril 2017 et a accordé une place importante aux courants artistiques européens de l’après – guerre à nos jours tout en accueillant la création émergente internationale avec un focus sur la création issue du continent africain et de sa diaspora.

Le secteur Promesses permet de mettre en avant douze (12) galeries prometteuses de moins de six ans d’existence. Il s’agit d’une sélection internationale regroupant des galeries en provenance d’Abidjan, Lagos, Amsterdam, Luanda, Bogota, Bratislava, Genève, Londres ou encore Rome.

Ce prix a été initié par le groupe L’Art est Vivant, composé de collectionneurs et amateurs d’art passionnés qui, chaque année, soutiennent de jeunes artistes par l’organisation d’expositions et d’événements, tant en France qu’à l’étranger, afin d’accroître la visibilité des artistes tout en leur permettant de passer une nouvelle étape dans leur carrière.

Le vainqueur de l’édition 2016 était l’artiste tunisien Atef Maatallah.

 

Cette année, la Galerie Cécile Fakhoury se distingua des autres puisqu’une artiste représentée par la Galerie a reçu le Prix L’Art est vivant 2017. Il s’agit de Dalila Dalléas Bouzar, d’origine algérienne, qui exposait à Abidjan du 9 décembre 2016 au 18 février 2017 à la Galerie Cécile Fahkoury avec « In her Room ». Parmi les œuvres de Dalila Dalléas Bouzar présentée à la Art Paris Art Fair, on trouve la série Princesses qui s’inspire des photographies prises par Marc Garanger lors de la guerre d’Algérie dans des camps d’internement.

Dalila Dalléas Bouzar capture ainsi un témoignage de cette histoire récente, celle de la Guerre d’Indépendance où les femmes ont été humiliées. On s’identifie à ces femmes qui au-delà de leur beauté font montre d’une extrême dignité. Positionnées comme des victimes, elles affichent une fierté sans limite les relevant ainsi au rang d’icônes intemporelles ayant marquées l’histoire collective de leur communauté, de leur pays.

A lire concernant Dalila Dalléas Bouzar : 

A lire concernant Art Paris Art Fair

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s