« We Africans » by Halidou lors de « Cités des Arts » jusqu’au 12 novembre 2016 au Bao Café

Ce jeudi 12 octobre 2016 a été lancé au Bao Café : « CITE DES ARTS », un événement socio-culturel, dont l’objectif principal est de mettre en lumière de purs talents, évoluant dans différentes disciplines artistiques. Le premier artiste à ouvrir le bal est Halidou, avec l’exposition intitulée « We Africans ». Retour sur cette exposition.

2016-10-13-13-26-42
@originvl

« We Africans » by Halidou est une exposition d’art contemporain qui met en valeur le Street Art. Le Street Art qui est une forme d’art hybride qui a été mis en valeur sur la scène artistique contemporaine notamment par Banksy, un graphiste anglais.
Pour mieux comprendre l’évolution de cette tendance, je vous invite à lire l’article sur le film « Faites le Mur! » de Banksy proposé par le CinéDoc#12 en cliquant ICI.

Cet art non conventionnel et limité dans le temps a donc fini par intégrer les galeries, afin de pouvoir être commercialisable et de ce fait, être moins éphémère. Le street art a en général une vocation sociale forte, car il est à l’origine réalisé pour passer des messages cinglants, allant à l’encontre du système et dénonçant les travers de la société.

CITE DES ARTS, pour sa première édition a souhaité nous inviter dans l’univers du Street Art, mal connu en Côte d’Ivoire, car associé à tort à de la délinquance. Nous y avons découvert avec étonnement le travail d’Halidou, qui curieusement n’a jamais quitté la Côte d’Ivoire.

@originvl
@originvl

« We Africans » by Halidou

Nous avons ainsi pu entrer dans l’univers ‘underground’ d’Halidou avec des toiles composites, ayant du grain et de la texture du fait de l’usage de l’argile, des pigments naturels, des morceaux de bois taillés… Il utilise en plus de la bombe aérosol, les techniques du pochoir et du collage, et se sert d’outils tels que le pinceau, l’acrylique et bien sûr ses petites techniques secrètes.

Ses tableaux, mêlent adroitement touche africaine et esprit contemporain, présentant une jeunesse africaine en quête identitaire, bloquée entre deux mondes.

L’installation est très dynamique puisque les œuvres de Halidou ont envahis l’espace :

  • un retro-projecteur nous permet d’admirer les œuvres antérieures sur le mur comme pour rompre avec le côté éphémère du Street Art;
  • un projecteur de lumière rouge attire notre attention sur une toile avec un message vindicatif: « Never Forget African Minds »;
@originvl
@originvl
  • Les fenêtres de l’espace sont investies par l’artiste pour devenir des œuvres d’art;
  • Une mise en scène nous rappelle l’environnement créatif du « Street Art » c’est-à-dire la rue (le vélo, les briques, le plastique au mur, les bombes aérosol vides).

En ce qui concerne les messages… ils sont poignants.
Chaque toile traduit un message fort mais qui rejoint les autres toiles sur le thème « We Africans ». Effectivement, l’on fait appel à notre mémoire collective avec des figures majeures de la culture noire comme Nelson Mandela, Patrice Lumumba, Bob Marley, Martin Luther King, Basquiat, Tupac, Ray Charles
Les mots en révèlent autant que les images. On parle de liberté, d’amour, de guerre, de peur, de conscience, de persévérance, de préservation, d’innocence, de jeunesse, de fraternité, de conservation de la mémoire collective, de rêve… des thématiques auxquelles aspirent la jeunesse africaine.

 

Cette exposition est donc un hymne à l’espoir d’une jeunesse consciente de la nécessité de se prendre en main, en essayant de s’en sortir par ses propres moyens. Un cri à l’humanité !

Une belle exposition et une belle découverte ! On ne peut qu’encourager Halidou et rester attentif à son évolution.

@originvl
@originvl

L’exposition est à visiter jusqu’au 12 novembre 2016 à l’étage du Bao Café (derrière le rideau épais et en montant les quelques marches). Vous n’avez plus d’excuses pour ne pas y aller.

 

Pour plus de détails sur :

  • L’artiste Halidou, cliquez ICI;
  • L’événement « Cité des arts »; cliquez ICI;
  • Eline Arnaud, l’initiatrice du projet, cliquez ICI;

 

 

 

3 comments on “« We Africans » by Halidou lors de « Cités des Arts » jusqu’au 12 novembre 2016 au Bao Café

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s