Joséphine Baker, une bande dessinée biographique

Le 7 septembre 2016, la Bande dessinée intitulée Joséphine Baker signée José-Louis Bocquet et Catel est parue. Elle retrace le destin extraordinaire de cette héroïne méconnue puisque première star mondiale de music-hall noire.  Retour sur cette bande dessinée. 

capture-decran-2016-10-13-a-08-05-00
source : http://www.lemonde.fr
Joséphine Baker en quelques lignes
Née en 1906 dans une famille misérable du sud des États-Unis, Freda Joséphine McDonald est une enfant gaie, insouciante et heureuse. Sa vie se résume à monter sur scène pour danser et faire des pitreries qui lui valent un succès grandissant.

C’est en 1925 que Joséphine Baker débarque à Paris à l’âge de 20 ans. Ce Paris où les tensions raciales sont inexistantes et devient en une seule nuit, l’idole des Années Folles. Elle fascina et inspira Picasso, Cocteau, Simenon et même Le Corbusier pour ne citer qu’eux. Son insouciance, son glamour et son humanisme lui ont permis de s’imposer comme la première star noire à l’échelle mondiale des années 1930 et son succès était incontesté de Viennes à Buenos Aires en passant par Alexandrie, Londres ou encore Berlin.

Après la guerre et son engagement dans le camp de la résistance française, Joséphine décida de se vouer à la lutte contre la ségrégation raciale. Elle mena différentes actions dont l’une des plus marquantes est celle d’avoir, au cours des années 1950, dans son château des Milandes en Dordogne, adopté douze (12) orphelins d’origines différentes appelé:  la tribu arc-en-ciel. 

Elle chantera l’amour et la liberté jusqu’à son dernier souffle.

capture-decran-2016-10-13-a-08-05-23
source : http://www.lemonde.fr

Joséphine Baker, le récit biographique d’un destin exceptionnel

José Louis Bocquet livre une biographie de Joséphine Baker à travers une centaine de courts chapitres qui sont des morceaux de grands et petits moments qui ont ponctués la vie de cette héroïne des Années Folles. 
Cette bande dessinée nous donne un large aperçu sur la vie de l’héroïne en nous livrant des détails sur son enfance, pauvre dans un monde de discrimination et de ségrégation et son accomplissement, dans sa riche demeure où cohabitent toutes les nations tout en nous présentant ses période de succès triomphales sur scène, ses déceptions et ses amours.

La dessinatrice Catel Muller, spécialiste de biographies d’avocates de la cause féminine (Edith Piaf, Kiki de Montparnasse, Olympe de Gouge…) a prêté son crayon pour raconter l’histoire incroyable de cette chanteuse et meneuse de revue noire américaine devenue française en 1937. Avec un trait en apparence simple, doux et léger, Catel nous fait évoluer au coup de son crayon dans la vie de Joséphine Baker dont le visage évolue au fil du temps qui passe tout comme le coup de crayon qui se modifie. Un effet de style qui prend toute son ampleur puisque la Bande Dessinée est en noir et blanc. Cela lui confère également un caractère historique fort.

 

Le Monde.fr a proposé, cet été (jusqu’au 1er septembre 2016), à ses lecteurs de larges extraits d’albums de bande dessinée attendus à la rentrée. C’est ainsi qu’un long extrait de 40 pages relatant l’arrivée pour la première fois à Paris de Joséphine Baker. Cliquez ICI pour ce petit moment de lecture.

 

One comment on “Joséphine Baker, une bande dessinée biographique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s