Hommage à Peter Norman

Aujourd’hui, le 3 octobre 2016, nous célébrons les 10ème anniversaire du décès de Peter Norman, cet athlète ‘blanc’ australien qui a discrètement participé à la création d’un symbole fort de la lutte pour les droits civiques aux États Unis. Mais qui est Peter Norman?

 

source : internet
source : internet

 

Peter Norman, c’est l’athlète ‘blanc’ australien, le troisième homme sur le podium du 200 mètres masculin des Jeux Olympiques (JO) de Mexico en 1968. C’est celui qui ne lève pas le poing mais qui a participé, de façon très discrète, à la création d’un symbole fort de la lutte pour les droits civiques des noirs aux États-Unis.

L’image est historique et elle mérite vraiment un sous-titrage très élaboré car la plupart des gens n’ont rien compris au positionnement de Peter Norman. En effet, on pourrait dire à première vue, que les deux athlètes noirs lèvent un poing ganté de noir en signe de la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis et ils sont accompagnés sur la deuxième marche du podium, d’un athlète blanc immobile. On comprends donc que le geste de Tommie Smith et de John Carlos est devenu aussi célèbre que l’histoire oublié de Peter Norman.

Mais ce troisième homme, qu’est Peter Norman mérite d’être célébré car son immobilisme n’est pas signe de non protestation bien au contraire. Il s’est solidarisé de l’acte de Tommie Smith et John Carlos en portant un badge contre la ségrégation raciale et en leur suggérant de partager une paire de gants noirs lorsque ces derniers ont décidé de lever le poing devant le monde entier puisque John Carlos avait oublié ses gants.

Ostracisé en Australie et dans le milieu olympique et ignoré aux États-Unis et dans le monde, puisqu’à l’époque l’Australie était presque aussi virulente que les États-Unis avec ses lois sur l’apartheid à l’égard des peuples aborigènes, c’est l’écrivain italien Ricardo Gazzaniga qui rendit sa dignité à PeterNorman à travers une tribune traduite en anglais et en français et dans d’autres langues pour que l’histoire de « l’homme blanc sur cette emblématique photo » soit présentée au monde entier. C’est ainsi que même l’Australie redécouvrit cet enfant du pays décédé le 3 octobre 2006.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s