Festival International de Danse « Un pas vers l’avant »

La 5ème édition du Festival International de Danse « Un pas vers l’avant » se tient du 5 au 17 septembre 2016 à Abidjan avec pour objectif de créer des réseaux pour les créations des jeunes danseurs africains en Afrique et ailleurs et de renforcer les capacités des danseurs. Une série de spectacles auront lieu le 16 septembre à l’Institut Français de Côte d’Ivoire et le 17 septembre au Goethe Institut de Côte d’Ivoire. Découvrons les grandes lignes de ce festival. 

source: Institut Goethe CI
source: Institut Goethe CI

Le Festival International de Danse « Un pas vers l’avant » 

Crée en 2011, le Festival International de Danse « Un pas vers l’avant » a pour objectif d’une part de créer des réseaux pour les créations des jeunes danseurs africains en Afrique et ailleurs et d’autre part, de renforcer les capacités des danseurs.

Pour l’édition 2016, qui se tiendra du 5 au 17 septembre 2016 à Abidjan, le thème est le suivant : « Danses d’ici et d’ailleurs ».
C’est pourquoi, cette 5ème édition du Festival International de Danse « Un pas vers l’avant » réunira des danseurs et chorégraphes en provenance de 10 pays différents que sont : le Benin, le Sénégal, le Togo, le Mali, la Tanzanie, l’Allemagne, la France, le Burkina Faso, le Nigeria et la Côte d’Ivoire.

Par ailleurs, le festival proposera cette année des formations et des spectacles de danse contemporaine pour le plaisir des acteurs du milieu et des spectateurs.

 

Le programme des spectacles de l’édition 2016 du Festival « Un pas vers l’avant »

Le vendredi 16 septembre 2016 à partir de 19h00 à l’Institut Français :

  • « Alou » de la Compagnie Assina (Togo)
  • « Identity » de la Compagnie King’Art (Côte d’Ivoire)
  • « Sika » de la Compagnie Walô (Bénin)
source : institut Goethe
source : institut Goethe

Le samedi 17 septembre 2016 à partir de 19h00 au Goethe Institut :

  • « Fugen » de la Compagnie Isabelle Schad (Allemagne)
  • « Les larmes de la veuve » de la Compagnie Aicha Kabore (Burkina Faso)
  • « On ne coupe pas » de la Compagnie Graines de Danseurs (Mali)
  • « Ne soyez pas pour moi » de la Compagnie Ange Aoussou (Allemagne/ Côte d’Ivoire)
source : Institut Goethe CI
source : Institut Goethe CI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s