African Cabaret dans le regard de Eddy Dagher

Eddy Dagher est un photographe pour qui « une photographie, c’est un fragment de temps qui ne reviendra pas ». Il réalise des photographie d’évènements, de mode, des book professionnel ou de simple shooting pour les petites stars que nous sommes. Il était au Spectacle African Cabaret qui s’est tenu ce vendredi 9 septembre 2016 à l’Espace Crystal. Voici son ressenti sur cet événement agrémenté de quelques photos prises par ses soins.  

 

Bon, alors… Hier j’ai vu African Cabaret. Je dois dire qu’en arrivant sur place j’étais prêt. Prêt à juger.Parce qu’en tant qu’amateur de Cabaret, connaissant légèrement le style. Je craignais réellement de voir… Autre chose.

Alors à l’entrée nous avons été servis par de délicieux canapés fait par Sofia So Délices. Excellent. Puis après un petit temps d’attente (une trentaine de minute) nous avons fini par entrer.

« Premier Quack ». L’attente et le speech de l’Hôte qui était un peu long (il fait aussi un peu chaud à l’intérieur). La « non-utilisation » du photocall… je ne pense pas avoir vu énormément de gens l’utiliser parce qu’étant à l’intérieur. Il aurait été beaucoup mieux à l’extérieur (peu être une #SharingBox ?)

Bref, nous rentrons et on s’installe. Je peux voir du beau monde. La soirée risque d’être… intéressante !

Silence, ça démarre.

Une voix off n’arrête pas de répéter « Welcome to African Cabaret » en 1000 versions différentes. C’est intéressant. Mais trop long.

Nous démarrons sur une dame assise dans un fauteuil qui nous lance un monologue. J’aime déjà ce genre d’introduction. Mais je pense immédiatement à un spectacle précédent fait par Paule Marie #NIneDances. Mais nous ne pouvons pas juger à ce stade. Ce n’est qu’une première impression. Donc j’attends.

14231971_10153628780726582_7405786942286968028_o
@Eddy Dagher

Le spectacle démarre sur l’entrée de trois (3) chanteuses. Des voix suaves nous emportent donc. C’est intéressant. J’aime ce que j’entends. J’aime ce que je vois. Jusque là, les costumes sont intéressants.

Puis, nous avons l’entrée de MC qui nous jouera le rôle du Maître de cérémonie un peu fou sur les bords. Il est excellent dans son rôle. Il chante aussi ce qui ne gâche rien au spectacle.

Eddy Dagher
@Eddy Dagher

Au moment où je pensais que ça allait s’étirer… Jem Mei (dans le rôle de Lya) entre sur la scène, fait couper le son dans son élan pour commencer le show.

@Eddy Dagher
@Eddy Dagher

It’s very entertaining ! I love it ! mais… Comme je le pensais ça ne fait pas Cabaret ! C’est un show. Mais j’attends de voir la suite.

Le show qui suit nous surprend avec des apparitions de danseurs cachés dans la salle dans un style bien particulier. Le Krump. Excellent, j’adore l’énergie déployée. Ca me donne envie de bouger !

S’en suit une virgule de danse africaine que je n’ai pas réellement compris… mais bon. C’est tout aussi intéressant.

Maintenant nous entrons dans le vif du sujet avec la venue de Guy Kalou, et on apprend que c’est en fait lui le propriétaire du Cabaret. On prend plaisir à découvrir un personnage qui est têtu, condescendant mais qui fini par céder à la jeunesse qui ne souhaite que mélanger les styles, faire un show qui marque les esprits.

Ainsi on peut pardonner les chorégraphies qui ne rentrent pas dans la sphère du Cabaret. Cela rentre dans le scénario.

L’histoire alors continue dans une bataille entre le Cabaret, le classique et le  style nouveau. Nous entendons du Brenda Fassie, du Josephine Baker, du Beyonce et d’ailleurs pourquoi avoir couper la musique en plein milieu de « Deja Vu » ?

De l’oriental / Du Hip Hop / Du classique / De la danse Africaine… Le tout dans une ambiance qui finalement nous fait oublier le coté cabaret pour nous faire regarder une histoire. C’est une comédie Musicale ! Réussie ! Je suis sur mes pieds et j’applaudie. J’applaudie les costumes. J’applaudie les changements rapide et soigné. J’applaudie le make up. J’applaudie tout ceux qui sont derrière le décors et qui travaillent d’arrache pied pour que tout soit parfait.

J’applaudie HeRmann WifrIed Boni pour sa performance vocale EXTRAORDINAIRE mais j’ai eu un doute sur du playback ou du Live !

Je n’applaudie pas par contre la performance de Lady Marmalade (Moulin Rouge). Elle était beaucoup trop lente à mon goût, pas assez d’énergie donnée sur une musique qui est censée être SEXY, SENSUELLE, BOUDOIR !

Mon coup de cœur de la soirée à été Happyness une des danseuses, que je découvre pour la première fois sur scène et qui n’a rien à envier aux artistes internationales de par son charisme et son charme.

14249896_10153628781266582_2762568239084740933_o
@Eddy Dagher

Pour le reste, je vous invite réellement, s’il y a un second spectacle, à y aller et apprécier ce show que j’ai trouvé de qualité avec des performances intéressantes. Je paierais encore une fois cette somme dérisoire de 10 000 FCFA pour revoir le show.

Pour le plaisir de vos yeux. Quelques clichés de l’évènement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s