La Case des Arts, un lieu d’expression et de transmission de savoirs

J’ai découvert La Case des Arts à travers un article posté sur Rythmes d’Afrique, le blog de Orphélie Thalmas qui traite d’arts et de culture. Il parlait de la rencontre organisée par Denise Kacou avec l’écrivain centenaire, Bernard Dadié. J’ai donc décidé de me rendre sur place après échange avec Denise Kacou Koné qui n’est autre que la maman de mon voisin de classe en 4ème, le monde est vraiment très petit… Voici mon retour sur ce lieu d’expressions artistiques et de transmission des savoirs.

IMG_0152
@Originvl

La Case des Arts, un lieu d’expressions artistiques

Lorsque vous arrivez à La Case des Arts vous êtes tout de suite saisi par le lieu. Pas besoin de franchir la porte pour savoir que vous allez faire un voyage artistique et culturel autour de nos traditions africaines. Mais ce qu’il faut impérativement noter c’est que La Case des Arts est avant tout un espace qui propose une large gamme d’activités artistiques et culturelles pour les enfants et les adultes à savoir : la danse, la peinture, le collage, la poterie, la peinture sur verre, la mosaïque, le théâtre, le chant… pour ne citer que celles –ci.

La maison a été ainsi repensée pour favoriser le dialogue intergénérationnel des cultures. En effet, tradition et modernité se marient pour permettre aux visiteurs de s’enrichir et de sortir de La Case des Arts en ayant acquis une nouvelle chose.

Ne vous surprenez donc pas à découvrir un espace appelé l’espace Abodjama, c’est un petit apatame (paillote) avec le plafond peint comme un clair de lune on se croirait réellement dans un espace abodjama en pleine nuit en train de déguster du Abodjama avec du poisson thon (notez que l’Abodjama est le haut de gamme de l’attiéké qui n’est autre que la semoule de manioc), l’atelier des touts petits pour les enfants de 3 à 5ans, l’atelier théâtre où patrimoine et culture occidentale se mêlent ou encore l’espace chorégraphique pour faire de la danse ou toute autre activité d’expression corporelle avec ses miroirs et ses djembés (tambour africain) disposés ça et là… tout cela pour dire que La Case des Arts est un lieu vivant où petits et grands découvriront la culture ivoirienne et plus largement africaine à travers des jeux, des contes, des histoires et des légendes et surtout à travers l’art. La Case des Arts est un lieu de créativité.

 

La Case des Arts, un lieu de transmission des Savoirs

La Case des Arts, c’est également un lieu rempli de signes et de messages en référence à nos traditions africaines. En effet, vous pourrez y apprécier différentes choses comme :

  • le Masque Zaouli qui est un des symboles représentatif de la Côte d’Ivoire et notamment inscrit au patrimoine de l’UNESCO;

IMG_0142

  • une représentation en bois de la Mosquée traditionnelle de Kong datant du 12ème siècle

IMG_0166

  • une représentation en bois de la Paroisse Saint Augustin de Bingerville, deuxième (2ème) paroisse de Côte d’Ivoire construite en 1904 ;

IMG_0165

  • un clin d’œil à Wole Soyinka, écrivain nigérian est fait dans l’espace théâtre. Pour la petite histoire, il est le premier (1er) auteur noir lauréat du Prix Nobel de Littérature qu’il reçoit en 1986 et qui est en quelque sorte le Shakespeare d’Afrique ;

IMG_0144

  • Un calao revisité est également présent dans le lieu, il a été spécialement conçu et il est beau par sa grandeur, je l’apprécie beaucoup mais je crois que vous le savez déjà : j’adore les calaos pour leur forme et leur symbolique ;
  • On y trouve également «La Case» de «La Case des Arts» qui est un symbole fort représentatif de l’harmonie qui réside entre les peuples de Côte d’Ivoire. La particularité de cette structure est qu’elle est également installée sur le tronc d’un arbre. Je trouve l’idée vraiment très originale.
  • Une peinture murale de Soro Pehouet est également appréciable sur la terrasse. Elle représente l’esprit de La Case des Arts.

IMG_0181

Vous constatez donc que la Case des Arts est un lieu d’expressions artistiques et culturelles et de transmission des savoirs. Chaque personne qui s’y rend, petit ou grand, découvrira à coup sûr une petite merveille culturelle, artistique ou historique. Alors ouvrez grand les yeux et les oreilles !

La Case des Arts, un espace dédié à la promotion des Arts

La Case des Arts au delà d’avoir pour vocation d’enrichir les enfants à travers les ateliers de découverte et d’expressions artistiques et culturelles est aussi un lieu de promotion des arts et de la culture.

En effet, La Case des Arts accueille en son sein des manifestations artistiques et culturelles ayant pour objectif de faciliter la transmission des savoirs intergénérationnel.

Ce n’est donc pas étonnant que le 31 mars 2016, La Case des Arts a organisé la sixième édition du «Choréo’s Apéro» sur le thème «Cent ans d’histoires, Bernard Dadié» en vue de donner vie à l’œuvre de Bernard Dadié à travers la lecture de texte, la poésie, le slam, l’introduction de sonorités musicales et le théâtre.

Plus récemment pendant les grandes vacances, La Case des Arts a permis aux enfants participants aux activités de vacances de rencontrer Fatou Kéïta, auteur de contes pour enfants comme La Voleuse de Sourire ou encore Le Petit Garçon Bleu » ainsi que Annick Assémian, une artiste peintre qui a également été un de mes professeurs d’Arts Plastiques dans le cadre d’activités parascolaire pendant près de trois (3) ans. Les enfants sont donc en contact avec des perles de l’Art et de la Culture sans compter l’ensemble des accompagnant qui évoluent dans le domaine artistiques et culturel.

 

Enfin, j’ai pu apprécier les créations de jeunes artistes encore en Ecole d’arts plastiques ou des Beaux Arts pour leur participation au Concours Ai des jeunes talents organisé par l’Association Internationale des Critiques d’Arts.

Deux œuvres m’ont particulièrement touché :

  • celle qui exploitait le travail des pêcheurs en utilisant les matériels du pêcheur par excellence à savoir la corde et le filet de pêche ;
  • celle du danseur avec le masque zaouli réalisée en mosaïque ;

Je ne sais pas quelle a été l’issue du Concours, je me renseignerai et je vous reviendrais mais en tout état de cause, j’ai été réellement séduite par La Case des Arts.

Voici donc un aperçu de La Case des Arts. Un projet porté par Mme Denise Kacou Koné que je souhaite féliciter officiellement sur mon blog pour cette vocation et cette passion pour l’art et la culture et surtout pour la transmission des savoirs afin que notre culture jamais ne tombe dans l’oubli dans le cœur des hommes.

IMG_0167

Localisation

Je vous conseille donc de vous y rendre pour découvrir cet espace et vous enrichir par ses programmes et activités et pourquoi pas en profiter pour également vous inscrire ainsi que vos enfants aux différentes activités proposées. Ce sera l’occasion découvrir ou re-découvrir la culture ivoirienne et plus largement africaine à travers des activités ludiques qui développeront l’esprit créatif.

La Case des Arts se situe à Cocody Danga en face de l’école Le Nid de Cocody.

Je vous souhaite une bonne découverte !

Lien vers la page facebook

 

 

2 comments on “La Case des Arts, un lieu d’expression et de transmission de savoirs

  1. Magnifique voyage en mots et en images au sein de notre Case de nos arts,,par une jeune et ardente défenseuse du Patrimoine que je félicite pour son engagement et sa passion désintéressée,une vocation en sûr devenir!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s