Elle a vécu, ma mère

Hier nous célébrions la fête de l’Assomption, un jour particulier pour les catholiques qui est très important pour moi car il est le jour du rappel à Dieu de mon Papa. J’ai donc décidé de vous partager un de ses poèmes car pour ceux qui ne le connaissent pas mon Papa, bien qu’étant un grand scientifique, était un écrivain poète à ses heures perdues. Il est d’ailleurs, l’un des membres fondateurs de l’Association des Ecrivains de Côte d’Ivoire (AECI) aux côtés de Maurice Bandama, Paul Ahizi et Joseph Anoma. Je vous partage donc ce poème intitulé : Elle a vécu, ma mère, issu du recueil de poèmes Charivaris.
Bonne Découverte ! 

 

Elle a vécu, ma mère 

La lumière était forte et abondante
C’était un jour de parfait azur
Je savourais ma convalescence
Et sentais croître avec ma santé
Mon amour pour ma mère

Alors
Arriva ma grand-mère
Pas un bruit, pas un souffle ne précédèrent son entrée
Je m’épouvantai d’abord de ce calme
Puis de son ombre oblique

Elle s’approcha, respectueuse
Prit ma main gauche dans sa main droite
Et se penchant vers mon faible corps fébrile
M’apprit que je venais de perdre ma mère
Mais que je n’avais pas tout perdu.

Daniel Zongo

 

Sa petite histoire avec la poésie…

Plusieurs fois lauréat du Concours National « Art et Poésie de Touraine » (en France), ancien membre de la Commission Pédagogique « Enseignement du Français » de l’Université François Rabelais de Tours, membre de l’Association des Ecrivains de Langue Française (ADELF), Daniel Zongo a été trésorier de l’Association des Ecrivains de Côte d’Ivoire de 1987 à 1991. 

Son recueil Charivaris qui avait été sélectionné pour le Grand Prix Littéraire de l’Afrique Noire en 1978 et dont la Première vente dédicace a eu lieu au Palais de l’UNESCO à Paris, lui a valu en 1981, le Premier Prix de Poésie Cauri d’Or (en Côte d’Ivoire). 

Il écrivit de nombreux autres poèmes, recueils et ouvrages documentaires à titre de loisirs compte tenu de ses fonctions de Professeur – Chercheur et Docteur en Zootechnie Animale. Il est par ailleurs le bienfaiteur des consommateurs d’escargots géants d’Afrique, puisqu’il a développé, en sa qualité de Professeur et Chef du département « Production et santé animales » à l’Ecole nationale supérieure d’agronomie de Yamoussoukro,  l’élevage de ces escargots appelé scientifiquement Achatina achatina et Archachatina marginata en Afrique de l’Ouest et Centrale. Il est à l’origine, entre autre, des poudre de pied d’escargot, poudre de chair et poudre de coquille.

 

 

2 comments on “Elle a vécu, ma mère

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s