Exposition AdamAwa au Doual’Art de Bonandjo (Cameroun)

Synergie de la Jeunesse Camerounaise et KAM’ART ont organisé l’Exposition AdamAwa au Doual’Art de Bonandjo qui se termine ce samedi 16 juillet 2016. Retour sur cette exposition qui se veut être un vibrant hommage à ce patrimoine naturel et culturel qu’offre l’Adamaoua.

 

Photo de Max Mbakop
Photo de Max Mbakop

Avant tout propos, je tiens à indiquer que je ne connais pas cette région de l’Adamaoua et je vous avoue que lorsque j’ai vu les photos de l’Exposition AdamAwa, j’ai été conquise par la beauté et la richesse des paysage. Il y a des merveilles sur notre beau continent et spécialement en Afrique Centrale, ici au Cameroun.

AdamAwa, Terre d’opportunités
Pour vivre cette région, plongeons dans ce beau poème :

Ngaoundere, Au coeur du nombril du Monde 


Depuis le haut du Mont Ndéré
Jusqu’au plateau de l’Adamaoua
N’Gaoundéré sur son flanc est couchée
Verte et paisible
Exubérante et ambitieuse région
La personnalité de ses gens, sages et accueillants
Cœur et plateau
Château d’eau donc source
En ruisselant sur le reste du monde
Voici qu’elles chantent ces eaux qui rencontrent le Lac Tison Lamida, pouvoir, transmission et transformation
Ce cœur palpite de tous les peuples au Cameroun chez eux Mboum, Peuhl, Tikar, Gbaya
Verte et paisible la région est verte, riche et fertile
Ranchs et ambition, démonstration de prestige et encouragements
L’Adamaoua est une frénésie de sons, de couleurs voir plus
Vivre pour Comprendre !

Photo de Max Mbakop
Photo de Max Mbakop

Découvrir l’Adamaoua 

Au niveau démographique :

  •  La population est d’environ 1.100.000 habitants
  •  La superficie de 63.701 km2
  •  3 ème au classement des plus grandes régions du Cameroun
  •  La population de l’Adamaoua au Nigeria est d’environ 4.000.000 d’habitants.

Au niveau hydrographie :
On y compte 7 fleuves: Mayo deo, Mbéré, Vina, Lom, Mbam, Kim, Djérem, Lom.
Tous les fleuves du Cameroun affluent ou confluent en Adamaoua d’où l’expression « l’Adamaoua est le château d’eau du Cameroun »

Au niveau du transport :

  • Routier : on compte environ 393 km de route bitumée en Adamaoua
  • Aérien : il existe un aéroport à N’Gaoundéré. Il fait parti des aérodromes secondaires du Cameroun à ce titre il joue un rôle de relais en ce qui concerne le fret et la poste.
  • Ferroviaire : La CAMRAIL y est grandement implantée pour le transport de personnes et de marchandises

Au niveau de l’agriculture :

On y retrouve beaucoup de possibilités agricoles : maïs, cacao, café, manioc, arachides, etc…
L’Etat a lancé un projet agricole en Adamaoua sur 4500 hectares de terre pour une production de 15.500 tonnes de céréales par an. Actuellement 430 hectares sont déjà valorisés pour une production de 90.000 kg de maïs par 50 jeunes agriculteurs sur les 300 attendus.

Au niveau de l’enseignement supérieur :

L’université de N’Gaoundéré et ses écoles (ENSAI et IUT). Population estudiantine d’environ 18000 étudiants pour environ 400 enseignants.

Cette exposition est très novatrice car elle permet de découvrir des régions camerounaises et de donner un aperçu des opportunités offertes. J’aime beaucoup cette initiative et je l’encourage. J’espère que des personnes en feront de même en Côte d’Ivoire. 

Photo de Max Mbakop
Photo de Max Mbakop

Alors essayons de vivre cette exposition pour comprendre 

L’Exposition AdamAwa est principalement, profondément et courageusement résumée par : « le partage d’une richesse ».

Cette exposition a vu le jour à l’issue d’un parcours de découverte ou redécouverte de Ngaoundéré par la Synergie Jeunesse Camerounaise (SJC) et l’Agence KAMART qui ont décidé de construire une structure scénographique qui illustrerait ce parcours et permettrait aux visiteurs de vivre ce parcours à la fois touristique mais également spirituel.

C’est donc sous l’angle photographique que le voyage se fait. L’instant d’un moment nous sommes imprégnés dans la beauté naturelle dont regorge le Cameroun. Les photos de l’exposition seront mise en vente et le concept en faveur de leur duplication est également approuvée avec comme buts de :

  • montrer au monde les beautés hypnotiques du Cameroun
  • inviter le monde au Cameroun.

Ce qu’il faut noter c’est que les profits de cette Expo-photo permettront la réalisations des prochaines éditions pour nous faire découvrir d’autres perles du Cameroun.

 

Les porteurs du projets 

La Synergie de la Jeunesse Camerounaise (S.J.C.) est une plateforme de réflexion, de propositions et d’actions, créée par des jeunes camerounais issus de différentes origines, cultures, traditions idéologiques en 2012 et formalisée auprès des autorités administratives en 2013. Association apolitique mais non moins citoyenne, la SJC a fait des 15-35 ans sa cible prioritaire. Trois axes soutiennent leur action:

  • Le premier axe est l’entreprenariat social auquel il convient d’ajouter ‘économique’ : le renforcement des compétences de nos congénères, l’accompagnement de leur désir d’innovation et le développement de leur « business spirit ».
  • Le second est socioculturel et entend ne point faire l’économie de nos Aînés, accepter de supporter la charge d’une part de la transmission, pour nous fixer à partir de nos legs traditionnels : ce qui nous rassemble et surpasse nos différences.
  • Enfin, l’engagement citoyen n’est plus à expliquer, au quotidien, nous ne demandons plus pourquoi, mais comment nous mettre au service de notre pays avec sincérité et désintéressement.

KAM’ART est une agence de multimédia qui offre des services de photographie, de production vidéo et artistique. Elle se propose de présenter chaque entité sujette de ses travaux, sous son angle le plus optimal, à travers notamment un travail de fond sur le contenu à diffuser et le meilleur travail de forme possible à travers une technique maîtrisée. En d’autres termes, KAM’ART promeut, pour chacun de ses sujets, l’expression de leurs valeurs intrinsèques à travers l’image. Cette agence est conduite par Max MBAKOP, artiste photographe et vidéaste camerounais. Très porté sur l’art et sur les cultures d’Afrique et du monde entier, il s’est formé et a travaillé avec des références telles que Gallera Bernal, Alain LECUCQ, Narguess MAJD, Wieland JAGODZINSKI, Nicky AINA, Nicolas EYIDI, Vincent NDOUMBE, WEREWERE LIKING, Martin AMBARRA, Philippe AUCHER, KOUAM TAWA. Il a aussi participé à de nombreuses expositions parmi lesquelles la RAVY (Rencontre d’Art Visuel de Yaoundé) en 2014 et ARTchSO VIDÉO FESTIVAL (Rennes, France) en 2012. Plus récemment encore, il a collaboré avec Rosario MAZUELA, artiste graphiste et photographe sur l’exposition photo en l’honneur de Georges Goethe et de son fils Cyrille Doualla Goethe en Février 2016.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s